«

»

Août 23

Maroc : L’histoire de la résistance à l’occupation française par la chanson

REMARQUES CONCERNANT LES LIEUX CITÉS DANS LA CHANSON

KsibaPour Laksiba . Il s’agit de Leksiba d’Mouha Ou Said. Attaquée par le Colonel Mangin (Dit le boucher de Tadla) avec des troupes sénégalaises, la Légion et l’aide de tribus de Beni Moussa, de Beni Amir et autres… Citation de la chanson :  »Hadd saligan Ezzeytoun… Fe Ezna9i Nad Erraytoul ». Le corps à corps fut épouvantable. Dans les oliveraies du village, et face aux armes des français, les berbères opposaient des tirs de frondes (mou9la3), de vieux fusils à chargement par la bouche (Bouhabba et Bou chfar). Pour Larb3a, les versions divergent. Certains parlent de Larbaa De Fquih Ben Salah ou Larbaaa des Rehamna quand les français se dirigeaient vers Marrakech, d’autres (et ce serait plus plausible) parlent plutôt de Larbaa des Ait Attab (Moussen de Sidi Aissa Ben Driss) où un autre Mouha Wou Said (Laatabi) a mobilisé les troupes de Ntifa pour aller contrer les français à Sidi Ali Ben Brahim (Wali se trouvant à environ 30 kms à l’ouest de Béni Mellal. La bataille de Sidi Ali ou Brahim ayant précédé de quelques semaines (voire de qq joiurs) celle de Laksiba d’Mouha wou Said.