«

»

Fév 05

Attentat terroriste contre le centre islamique de Québec : L’Exception canadienne survivra

Montréal, le 2 février 2017 : Hommage à trois des six victimes de l’attentat terroriste contre le centre islamique de Québec . De Gauche à droite : Denis Coderre (Maire de Montréal), Régis Labeaume (Maire de Québec), Philippe Couillard (Premier ministre du Québec) et Justin Trudeau (Premier ministre du Canada). Photo : DR

RecueilEt si on se raconte une petite histoire ? Celle de ces (futurs) pères et mères qui ont acquis leur Savoir et savoir-faire à l’Étranger; Notamment chez leurs (ex) pays colonisateurs ? Ces futurs parents qui font maintenant légion au Québec et dont 6 ont été fauchés le 29 janvier dernier par les rafales de l’ignorance et de la haine de celui qu’un imam avait qualifié dans son oraison funèbre de ’’7ème victime’’ de cet attentat terroriste !

Ces futurs parents qui, au lieu de céder à la tentation de vivre le luxe à Paris, Bruxelles ou Amsterdam, sont entrés chez eux pour fonder des familles et faire de leur pays d’origine un pays meilleur !

Pourquoi ne seraient-ils pas restés en Europe, alors que certains parmi eux, y avaient parfois des racines même amoureuses ? Probablement parce qu’ils sentaient déjà que le couvercle de la marmite sociale était sur le point de sauter. Car Les blessures coloniales n’ont jamais fini de se cicatriser. Car les comptes entre (ex) colonisateurs et (ex) colonisés semblent ne jamais être complètement réglés.

Pourquoi immigrer vers le Canada ?

La réponse récurrente, est sans doute un Avenir meilleur pour les enfants dans un pays démocratique, libre et connu pour ses valeurs humanitaires et non racistes ; Ce qui contraste avec la phobie de ceux qui crient à qui veut l’entendre que les musulmans viennent en conquérants et non pour fuir un mal-vivre dans leur pays d’origine et éviter les pays qui les avaient colonisés et où ils seraient stigmatisés.

Bon nombre ont pris leur décision suite à des printemps (arabes) sans fleurs , au radicalisme dans certains pays ou tout simplement en accord avec les préceptes de l’islam  : ‘’Nous vous avons crée en peuples et en tribus afin que vous puissiez aller l’un vers l’autre et vous connaître’’ (Coran).

Mais une chose est sure : Aucun parmi eux  n’aurait imaginé ne serait-ce qu’un instant qu’il sera tiré comme un gibier dans la sacro-sainte d’une mosquée transformée en champ de tir… En boucherie !

Au lendemain de l’attentat terroriste contre le journal satirique Charlie tout le monde devint Charlie: sur les réseaux sociaux et dans la rue, on lit partout ‘’Je suis Charlie’’… Même parmi ceux et celles qui furent fustigés par Charlie !

Et d’autres ‘’Je suis‘’ se sont succédés avec le même entrain par la suite.

Réaction maladroite…

Au lendemain de l’attentat terroriste contre le centre islamique de Québec qui a pris la vie à 6 québécois de confession musulmane, qui a légué à la postérité 6 veuves et 17 orphelins, et qui a brisé tant de vies , on nous suggéra d’afficher sur nos pages Facebook , non-pas un ’’Je suis musulman’’ mais… un Carré Vert !

Au fait, pourquoi un carré vert et non pas un croissant voire une étoile … Verte?

Personnellement je dis NON à ce que Mohamed Lotfi (voir page 9) a qualifié de Maladresse. Je dis ‘’non’’ car mon identité ne peut se résumer en une figure géométrique, aussi verte soit-elle. Je dis ‘’non’’ car je ne débarque pas de la planète Mars, mais que je suis bien terrien. Et… à part entière !

Mes mots pourraient peut-être choquer certains. Mais il vaudrait mieux se dire, en face, les mots qui blessent au lieu de laisser notre silence nous faire commettre des gestes qui détruisent, ravagent… Des gestes qui tuent. Les mots peuvent blesser ou rassembler comme l’avait souligné le Premier ministre du Québec M. Philippe Couillard. Il serait temps pour nous de se parler face à face.

Passons à autre chose…

La réaction du Canada (peuple et différents paliers de gouvernements) fut exemplaire et confirma qu’aucun acte terroriste , aucune manipulation, aucune théorie de complot, voire aucun complot ne sauraient détruire l’exception canadienne dans un Monde de plus en plus fou!

Le Premier ministre du Canada le montra dans un de ses discours : ‘’C’est tout un pays qui se joint aux familles des victimes’’. Et le premier ministre du Québec qui renchérit : ‘’Nous partageons votre peine… Nous sentons votre peine!’’. Avant de conclure à l’intention de toute la communauté musulmane du Canada : ‘’Sachez que vous êtes chez vous ! ‘’

Suite aux différents discours officiels, oh combien emprunts d’émotion, le Maire de Québec annonce une première transformation des vœux-pieux en gestes concrets: ’’Vous aurez votre cimetière’’ avait-il déclaré, le 3 février dernier à Québec, à l’intention des centaines de fidèles, et en présence du premier ministre du Canada et celui de Québec, venus tous pour rendre un dernier hommage aux victimes de l’attentat terroriste du 29 janvier dernier.

Jamais la communauté musulmane du Québec  ne s’est sentie faisant partie de la grande famille canadienne ! Et c’est dans cet esprit de famille que je me permets de détendre cette atmosphère en évoquant ce souvenir qui remonte environ à 25 ans …

Je venais juste de débarquer à Montréal avec toute ma famille. Sans travail, je cherchais refuge chaque vendredi dans une mosquée sise rue Ontario.

Et un beau vendredi (le 3ème ou le 4ème ?) l’imam nous annonça dans sa prêche : J’ai une très bonne nouvelle pour vous mes frères : Laval vient de nous accorder un terrain pour en faire un cimetière !

Allahou Akbar !  (Dieu est le plus grand !)

Le soir même j’écrivis à mon père ceci: ‘’Bénissez-moi mon père car je viens aujourd’hui de trouver où mourir avant même d’avoir  trouvé de quoi vivre !’’

Beaucoup de nos compatriotes pourraient peut-être réagir pareil en ces moments difficiles. ‘’Kateret Al hemm ta eddahhek’’ dit-on dans notre pays d’origine (Trop de malheur finit par vous faire éclater de rire). Mais nous tous ; nous nous accrochons à cet espoir né suite à cette mobilisation sans précédent de tous les Canadiens pour soutenir leurs concitoyens de confession musulmane. Nous prions pour que nos politiciens, nos gens d’affaires et nos patrons de tout bord s’y mettent pour s’attaquer au plus gros de nos problèmes et à notre vrai ennemi commun : Le chômage car aucune intégration ne peut réussir sans la dignité engendré par le travail.

Par A. El Fouladi, Maghreb Canada Express, Page N°3, Vol. XV, N° 02, FÉVRIER 2017 .

Pour lire l’Édition de Février 2017, cliquer sur l’image :