«

»

Mai 18

Vivre-ensemble : Il est temps de rompre le silence !

Il eut fallu un massacre pour que nos compatriotes canadiens se rendent compte enfin que le Canada en général et le Québec en particulier glissaient dangereusement sur la pente de la haine et de l’islamophobie !

Faut-il attendre un autre massacre pour que nous-mêmes, nous puissions nous rendre compte que  »nos » leaders ’’malgré nous’’ avaient soufflé et soufflent toujours (et le plus triste c’est que certains le font naïvement et de bonne foi) sur le brasier de cette même haine et de cette même islamophobie que tout chacun dénonce ?… Alors que notre propre majorité silencieuse croupit dans un silence rassurant..! Alors que nos leaders autoproclamés ont fait de ce silence une cacophonie assourdissante pour tout le pays !

Il est temps de s’écrier ‘’ASSEZ !’’ face à ceux et celles, parmi nous, qui agitent l’islam avant de s’en servir à des fins politiques et (ou) bassement et honteusement mercantiles et personnelles… au point de  »carnavaliser » le mois le plus sacré de l’Islam; le Ramadan !

Il est temps que les mosquées et les manifestations musulmanes cessent d’être des tribunes; voire des rencontres politiques amorçant des bombes dont le blast risquerait d’être pire que celui de la tragédie qui nous avait déjà explosé en pleine figure le mois de janvier dernier!

Il est temps de rendre à l’Islam le visage que certains lui ont confisqué pour le remplacer par une caricature qui, de plus en plus, n’évoque plus rien de musulman !

Il est temps que chacun, chacune, parmi nous, sorte de son silence pudique pour dénoncer haut et fort ceux et celles qui profitent de notre silence pour se proclamer nos gourous et nos porte-voix !

Ramadan est à nos portes et ce serait là, l’occasion d’ouvrir les portes de nos maisons et de nos cœurs à nos voisins et amis des autres confessions ou sans confession aucune ! Le Ramadan, contrairement à ce que certains veulent en faire, est un mois où, outre les prières et le recueillement, on doit sentir la faim de celui qui ne mange pas à sa faim, un mois où on doit partager, partager et partager jusqu’â faire du partage un reflexe conditionné; Un mois où l’on donne sans rien attendre en retour.

Il y a une année, presque jour pour jour, j’avais lancé un appel pour organiser des iftars collectifs sous le thème ‘’Apportez-votre Soupe’’ . L’idée étant que chaque musulman (e), seul (e) ou en groupe, apporte son repas de rupture de jeun dans un lieu public et de le partager avec un (e)  non musulman (e)

Je n’ai pas pu passer à l’action à Montréal, l’année dernière, car le destin a voulu que je passe quasiment la totalité du ramadan dernier en Haïti. Cela ne m’avait pas empêché d’ailleurs de préparer ma soupe en fin de journée et même de la partager de temps en temps avec quelques haïtiens (amis ou totalement inconnus)

Je relance l’idée cette année, avec l’espoir de voir mes coreligionnaires lui donner plus d’attention que l’année dernière. Je suis convaincu que si nous embarquions, les hommes et femmes politiques (à qui je suggère d’ailleurs d’organiser leurs propres iftars collectifs au lieu d’attendre qu’on les convie ailleurs); je suis convaincu que ces élu(e)s et responsables prêteront main forte pour faciliter la logistique de telles opérations de rapprochement interculturel.

Joyeux Ramadan aux uns et bon appétit par anticipation à tous ceux et celles qui se joindront à n’importe quel iftar.

Par A. El Fouladi, (Maghreb Canada Express, Vol XV, page 3, Mai 2017)

Lire l’Édition du mois de Mai 2017 (version PDF) : >>