«

»

Sep 23

Québec / Élections générales provinciales 2018 : Vers un gouvernement minoritaire ?

Lors d’un entretien  avec Céline Galipeau (Chef d’antenne à Radio Canada), ce 18 septembre 2018, le chef du Parti québécois (PQ) M. Jean-François Lisée,  avait affiché un optimisme hors bornes et se voit même Premier ministre avec un gouvernement majoritaire.

Un gouvernement péquiste majoritaire ce serait peut-être rêver en (2) couleurs. Mais minoritaire ce serait possible : M. Lisée vient de démontrer qu’il est plutôt un outsider redoutable. Et pour cause : Lui, qui n’avait rien à perdre hier, a tout à gagner aujourd’hui… Surtout eu égard à sa très belle campagne électorale (sans doute la plus performante des 4 campagnes jusqu’à présent) et suite à la dégringolade du parti ‘Coalition Avenir Québec’’ (CAQ) dans les intentions de vote . En effet, selon  le plus récent sondage LCN-Léger, la CAQ, qui fut à 35% dans les intentions de vote il y a une semaine, recule de 4% pour tomber à 31%. Et le pire pour M. François Legault, c’est que 42% de l’électorat ayant déclaré leur appui pour son parti estiment pouvoir encore changer d’avis d’ici la date du scrutin !

Comment M. Legault en est-il arrivé là ?

La ‘’polémique’’ autour de l’immigration, qui avait poussé la CAQ, il y a quelques mois, au sommet, s’avère maintenant être une pente glissante et pourrait même s’avaler de travers par la majorité de l’électorat québécois de souche, et ce, malgré le fait qu’un très grand nombre parmi eux est d’accord avec M. Legault sur le principe.

Ce serait la forme qui ‘’manquerait le plus’.

En effet, seulement 8% des québécois souhaiteraient l’augmentation du nombre d’immigrants; 39% parmi eux adhèrent au maintien du seuil actuel et 45% estiment carrément qu’il faut diminuer l’immigration, et ce, malgré l’appel des entreprises qui crient à la carence de la main d’œuvre à même les régions !

Pourquoi ? N’en déplaise : C’est la peur de l’autre . Et consciemment ou inconsciemment la CAQ avait surfé sur cette vague de la peur et de l’ignorance de l’Autre pour se démarquer ; Ce qui ne va pas sans nous rappeler le code de conduite d’Hérouxville dont l’un des auteurs (Feu André Drouin) nous avait affirmé (en 2007) qu’un article (qui stipule qu’il ne faut pas qu’un immigrant dilapide une femme dans cette ville) fut adopté ‘’’juste pour rire’’  !

Or il n’y a pas de quoi rire…

Malgré tous ces chiffres, l’électorat québécois (et c’est tout en son honneur) digère mal le test des valeurs proposé par M. Legault dont les conséquences le rendraient plus un test d’expulsion qu’un test d’insertion. Et certains anciens immigrants (et néo québécois) de suggérer à M. Legault de passer lui-même un test sur la Charte de la Déclaration Universelle des Droits de la Personne; test qui, selon eux, il risquerait d’échouer ; lui qui ne savait même pas qu’elle province canadienne est bilingue (le Nouveau-Brunswick) !

Outre ce croque-en-jambe auto-infligé par M. Legault à lui-même, et au fur et à mesure que la campagne avance, ce dernier s’est mis à dos (pour ne citer que ceux-ci) les environnementalistes, la fonction publique et ceux et celles qui ont horreur de voir le patronat prendre le pouvoir .

Un gouvernement minoritaire… Mais de quelle couleur ?

Cependant, et malgré ces déboires, la CAQ a des chances de former le prochain gouvernement (surement minoritaire… Probablement majoritaire) car le Québécois moyen francophone veut du changement et, têtu comme il l’est, il risque d’y arriver. Or le Parti libéral du Québec (PLQ)  semble, pour cet électorat, loin de présenter ce changement; du moment qu’il fait du surplace au Pouvoir depuis ben longtemps avec toutes les conséquences et sans résultats probants pour un bon nombre..

Certes, Les non-francophones ainsi que les 55 ans et plus ont déjà rejoint les rangs du PLQ par peur, par conviction ou tout simplement par ignorance.  Mais chez les francophones, la CAQ récolte toujours 36% des intentions de vote. Et… devinez qui arrive en seconde place avec 26% d’intention de vote? Le PQ ! Et c’est ce vote qui risque d’être décisif dans cette élection !

Autre révélation du sondage cité ci-dessus : 38% de la totalité des électeurs (acquis pour l’un ou l’autre des 4 partis en lice) pourraient encore changer d’idée.

Jean-François Lisée ne le sait que trop. Il sait aussi que là où il a des chances de récolter des voix , ce n’est pas chez les sympathisants du PLQ, mais plutôt chez les 42% des électeurs et électrices ayant apporté leur appui à la CAQ mais qui se déclarent près  à changer d’allégeance. D’où l’ animosité de J.F. Lisée contre la CAQ après la publication des résultats  du sondage ci-haut : ‘’Voter pour la CAQ, c’est (x) fois pire que de voter pour le PLQ ’’  selon lui !

Mais M. Lisée, malgré ses déclarations optimistes , sait que prendre le Pouvoir passe par Québec Solidaire. Et c’est justement ce parti qui récolte 14 % des intentions de vote, en hausse de trois points, et qui pourrait faire la balance du pouvoir… Certainement pas pour M. Legault, mais pour le PLQ et surtout pour le PQ !

Par A. El Fouladi, pour Maghreb Canada Express, page 3, Vol. XVI, N° 09, Septembre-Octobre 2018.

Pour lire  l’édition de Septembre-Octobre 2018, cliquer sur l’image: