«

»

Oct 14

Maroc : Le discours de SM le Roi est une feuille de route pour un nouveau modèle de développement dans un Maroc cohérent (Ancienne présidente du Congrès péruvien)

Lima. le 13 octobre 2018 (MAP) – L’ancienne présidente du Congrès péruvien, Martha Chávez Cossío, a estimé que le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’ouverture de la nouvelle session du Parlement pose les bases d’une feuille de route pour un nouveau modèle de développement au Maroc.

Dans une déclaration à la MAP, Mme Chávez Cossío a déclaré que le discours royal constituait une “feuille de route urgente indiquant la voie à suivre pour élaborer un modèle de développement répondant aux attentes urgentes”, faisant observer qu’”il s’agit de la vision d’un chef d’État œuvrant pour le développement, la cohésion et la solidarité dans son pays”.

Et d’ajouter que le discours du Souverain a été une invitation à tous, en particulier aux partis politiques, à œuvrer pour faire avancer le projet de développement et contribuer ainsi à la prospérité des citoyens, ce qui, à ses yeux, reste une “tâche de tous”.

Le discours royal était “clair”, a-t-elle affirmé, en soulignant que “l’intérêt national est le même” et que “le fait de relever les défis dans divers domaines reste une tâche ardue et immédiate”.

À cet égard, la politique péruvienne a relevé que le discours royal était un “message fort” qui comportait des directives pour prendre soin de la jeunesse et du monde rural en donnant au secteur agricole l’importance qu’il méritait, en réalisant la solidarité entre les parties et en adhérant à des valeurs communes pour relever les défis.

Et de souligner que le discours royal appelle également à la correction de certains déséquilibres au niveau des partis politiques, soulignant que le renforcement de leur financement leur permettra de se doter de nouvelles compétences à même d’améliorer leurs performances et leur présence sur le terrain afin de participer davantage à la formulation des politiques publiques.

L’ancienne présidente du Congrès péruvien a conclu que le discours royal était porteur d’un ensemble de valeurs renforçant les liens de cohésion et de solidarité entre les différentes composantes de la société marocaine.