«

»

Mai 03

Tribune libre : Pourquoi les Algériens manifestent-ils à Montréal ?

« Cela semble impossible jusqu’à ce que ce soit fait. » Nelson Mandela.

Jamais l’amour de la patrie ne s’éteint dans le cœur du peuple… La nature a posé des limites au malheur d’un peuple. Au-delà de ces limites, c’est la révolte.

La lutte et la révolte impliquent toujours une certaine quantité d’espérance, tandis que le désespoir est muet…Même sans espoir, la lutte est encore un espoir…

Beaucoup de mes collègues et ami(e)s Québécois(ses) de toutes origines, me posent souvent des questions sur ce qui se passe en Algérie…Est-ce vraiment pertinent de faire de telles manifestations à Montréal ?

Ce qui se passe en Algérie depuis plus le 22 février est historique dans les annales des mouvements de protestations populaires et pacifiques.

La communauté algérienne installée à Montréal et dans les autres villes du Québec, même si elle se considère aussi canadienne et québécoise, est le prolongement de ce qui se passe en Algérie, et ce, pour diverses raisons :

  • L’immigration algérienne est très récente, donc l’attachement avec la patrie natale est encore fort et présent, nous avons en Algérie : des parents, des ami(e)s d’enfance, des anciens collègues, des anciens voisins, des cousins, des cousines…etc.
  • Notre guerre de libération est assez récente aussi, années 50-60, donc les souvenirs et les blessures sont encore frais et beaucoup d’acteurs et de témoins sont encore en vie.
  • L’immigration algérienne au Québec, est le produit des dommages collatéraux et des conséquences dévastatrices de ce pouvoir qui l’a poussé à l’exil.
  • Les immigrants algériens vivent plus un exil qu’une émigration. C’est presque contraints et forcés que nous avons quitté notre pays, avec promesse à nous-mêmes qu’on reviendra un jour inchallah, donc notre pays est toujours notre patrie.

La pression populaire et la lutte pour un changement pacifique ont besoin de tous les algériens et de toutes les algériennes. À titre d’exemple, la manifestation de la communauté algérienne, le dimanche 10 mars 2019, à -12 degré et en plein tempête hivernale a eu un écho en Algérie et avait ‘’boosté’’ l’élan révolutionnaire et la mobilisation des manifestations.

Nous avons gagné des petites batailles (annulation de la candidature pour un 5e mandat, démission du président sortant…), mais pas encore la « guerre ».

Au-delà de l’aspect symbolique des manifestations organisées chaque dimanche, la diaspora algérienne au Québec et partout dans le monde, s’organise et participe activement à ce vent de fraicheur de liberté qui souffle sur son pays natal.

Sans aucune prétention de parler au nom du peuple algérien, nous voulons cependant, parler AVEC le peuple algérien, avec nos frères et sœurs, car nous en faisons partie…Nous voulons reconquérir ensemble : la liberté, la dignité et la justice pour un lendemain meilleur pour nous et nos enfants.

Quand le PEUPLE scande, crie et demande YETNEHAW GA3 (ils dégagent tous), il ne vise pas que quelques membres de cette oligarchie.

YETNEHAW GA3, veut dire les 4 bandes (????????) qui sont :

  • La bande de l’oligarchie de la présidence et ses sbires, mise en place par les « Bouteflika », et je cite, les 4 B, Ouyahia, Sellal et compagnie.
  • La bande de l’état-major de l’ANP, et j’insiste que je ne parle pas de l’armée comme institution, je parle des généraux. Cette bande qui persiste à protéger ce système de « Mafia-Cratie », depuis l’indépendance.
  • La bande de l’ex D.R.S, qui continue de manigancer ses scénarios machiavéliques, et ce, depuis plusieurs décennies et de jouer aux échecs sur le dos du PEUPLE.
  • La bande de la mafia financière, et je cite, les Haddad, Tahkout, Mazouz, Kouninef…etc., que tout le monde sait comment cette bande d’escrocs a collecté sa fortune, avec la complicité et le parrainage des trois bandes citées ci-dessus.

Pendant 6 décennies, ces 4 bandes (????????) :

  • Ont confisqué le pouvoir du PEUPLE et les libertés individuelles et collectives.
  • Ont sponsorisé la médiocrité, le clanisme, la corruption et la fraude électorale.
  • Ont volé le rêve du PEUPLE et de la jeunesse Algérienne, en poussant à l’exil plus de 850.000 cadres et en jetant dans la mer Méditerranée des milliers de jeunes ‘’harragas’’ dans les embarcations de la honte.
  • Ont ruiné nos systèmes de santé, de l’éducation et de la justice.
  • Ont mis en faillite l’industrie et l’agriculture.
  • Ont provoqué par leur incompétence et leur narcissisme, de l’injustice sociale et l’appauvrissement du peuple.

C’est une liste non exhaustive des dommages et torts engendrés par ces 4 bandes (????????)…
Mais le PEUPLE vaincra, et…   YETNAHAW GA3.

Par Nasser Bensfia pour Maghreb Canada Express,, page 11, Vol. XVII, N°5 , Mai 2019.

Pour lire  l’édition de Mai 2019, cliquer sur l’image: