«

»

Oct 10

Maroc : Ouverture de la session parlementaire d’automne

M6A l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 5ème année législative de la 10ème législature, le Roi Mohammed VI a adressé, en visioconférence le 09 octobre 2020, un discours au Parlement marocain depuis le Palais Royal de Rabat.

Prenant en considération les mesures préventives décidées par les autorités publiques pour faire face à la propagation de la pandémie de COVID-19, le Souverain marocain avait donné Ses orientations, afin de garantir la sécurité des parlementaires, notamment à travers le respect de l’ensemble des mesures préventives adoptées.

Raison pour laquelle la séance d’ouverture de la session parlementaire s’est tenue avec une présence limitée aux membres des Bureaux des deux Chambres, aux Présidents des Groupes et Groupements Parlementaires, ainsi qu’aux Présidents des Commissions Parlementaires Permanentes.

Ceci dit, le Roi Mohammed VI a prononcé son allocution aux Parlementaires marocains au cours duquel il a appelé à la généralisation de la couverture sociale au profit de tous les Marocains.

Ce projet majeur, tel que défini par le Souverain marocain, se décline en quatre axes clés à savoir :

1/ étendre, d’ici la fin 2022 au plus tard, la couverture médicale obligatoire, de sorte que 22 millions de bénéficiaires additionnels accèdent à l’Assurance maladie de base qui couvre les frais de soins, de médicaments, d’hospitalisation et de traitement,

2/ généraliser les allocations familiales qui bénéficieront ainsi à près de sept millions d’enfants en âge de scolarité, au profit de trois millions de familles,

3/ élargir la base d’adhérents au système de retraite en y incorporant environ cinq millions de Marocains parmi la population active non titulaire d’un droit à une pension,

4/ généraliser l’accès à l’indemnité pour perte d’emploi au profit des Marocains ayant un emploi régulier.

A cette fin, le Roi du Maroc a appelé à une concertation élargie avec l’ensemble des partenaires et à la mise en place d’un pilotage innovant et efficace de ce projet sociétal, dans la perspective de créer un organe unifié chargé de coordonner et de superviser les régimes de protection sociale.

Indépendamment de ses objectifs, la réussite de tout plan ou projet est tributaire de l’adoption des principes de bonne gouvernance et de reddition des comptes.

De fait, le succès du plan de relance économique et la mise en place d’un nouveau contrat social nécessitent une évolution réelle des mentalités et un véritable changement dans le niveau de performance des établissements publics.

A cet effet, le Roi du Maroca appelé le Gouvernement à opérer une révision profonde des critères et des procédures de nomination aux postes supérieurs, afin d’inciter les compétences nationales à intégrer la fonction publique et à la rendre, in fine, plus attractive.

Faire face à cette crise sans précédent, relever les défis qui en découlent requièrent une mobilisation nationale générale et la mutualisation de tous les efforts et, au premier chef, le Parlement, à se hisser au niveau des défis de la conjoncture actuelle et à répondre ainsi aux attentes des citoyens a indiqué le Roi du Maroc.

Le Roi Mohammed VI a donc appelé à faire preuve d’une « opiniâtre » vigilance et d’un engagement résolu » pour préserver la santé et la sécurité des citoyens et apporter « un soutien indéfectible » au secteur sanitaire.

Dans le combat en faveur des intérêts de la Patrie et des citoyens, le Souverain du Marocain a rappelé que, « comme la responsabilité, le succès doit être partagé ; il est l’affaire de tous, de chacun de nous, ou il n’est pas ».

Farid Mnebhi (Source : anatem.info )