Vivre-ensemble et lutte contre l’islamophobie et l’antisémitisme : 5 questions à Justin Trudeau

Justin Trudeau, Actuel Premier ministre du Canada et Chef du Parti Libéral du Canada (Photo : Adam Scotti – CPM)
 

Suite à l’organisation des sommets nationaux sur l’antisémitisme et sur l’islamophobie, et à la veille du déclenchement des élections fédérales, notre journal posa à M. Justin Trudeau, chef du parti libéral du Canada et actuel Premier ministre du pays 5 questions dont voici les énoncés ainsi que les réponses :

MCE : Monsieur le Premier ministre, dans le cadre de la stratégie canadienne de lutte contre le racisme, votre gouvernement avait d’organisé deux sommets nationaux espacés à peine de 24 heures; l’un sur l’antisémitisme et l’autre sur l’islamophobie. Pourquoi « deux sommets pour un » en vue de lutter contre un même mal; la Haine ?

J.T. : On enregistre dans le monde entier une hausse inquiétante des crimes motivés par la haine. Le Canada, tragiquement, n’y fait pas exception. Les Canadiens ont été extrêmement choqués par les crimes perpétrés dernièrement au nom de l’islamophobie et de l’antisémitisme. Cela ne nous représente pas. Nous devons agir fermement pour faire en sorte que tous les Canadiens se sentent en sécurité, et c’est avec cette détermination que nous avons tenu un sommet national sur l’antisémitisme et un sommet national sur l’islamophobie.

MCE : Le racisme et la haine sont comme la pollution atmosphérique: ils transcendent les frontières. Qu’envisagerait votre gouvernement dans l’avenir pour couper ce mal à la racine au-delà du Canada ? Quelles seraient les actions concrètes qu’envisagerait votre gouvernement, s’il est réélu, pour asseoir une stratégie interprovinciale en vue d’éradiquer l’antisémitisme et l’islamophobie ?

J.T. : La hausse inquiétante des crimes motivés par la haine, au Canada ou ailleurs, est un problème qui doit tous nous préoccuper au plus haut point. Les dirigeants doivent commencer par reconnaître l’existence du racisme et des préjugés, ce que tous les partis politiques ne sont malheureusement pas prêts à faire. Ce n’est qu’une fois que nous aurons reconnu l’étendue du problème que nous pourrons le régler.

Un gouvernement libéral réélu s’engage à présenter un Plan d’action national de lutte contre la haine d’ici 2022, dans le cadre d’une stratégie canadienne de lutte contre le racisme qui est repensée.

Ce plan comprendra des recommandations issues des sommets contre l’antisémitisme et l’islamophobie, des mesures précises de lutte contre les crimes motivés par la haine au Canada, notamment des modifications possibles au Code criminel, de la formation et des outils pour les organismes de la sécurité publique ainsi que des investissements pour appuyer la littératie numérique et pour prévenir la radicalisation menant à la violence.

MCE : L’islamophobie est un phénomène relativement récent au Canada et serait lié à des stéréotypes et des amalgames cultivés notamment par les médias traditionnels et amplifiés par les réseaux sociaux. Que compte faire votre gouvernement s’il est réélu pour dissocier une religion; l’Islam du Terrorisme ?

J.T. : Trop de gens au Canada sont victimes de discours haineux qui sont souvent diffusés et amplifiés sur les médias sociaux. Les Canadiens veulent qu’on agisse et veulent un leadership qui mettra fin à la diffusion de contenu toxique en ligne et tiendra les plateformes responsables. Un gouvernement libéral réélu s’engage à adopter une loi afin de lutter contre les manifestations graves de contenu toxique en ligne, comme les discours haineux, le contenu terroriste et le contenu qui incite à la violence. Cette manière de faire assurera que les plateformes des médias sociaux soient tenues responsables du contenu qu’elles hébergent.

Notre loi reconnaîtra l’importance de la liberté d’expression de tous les Canadiens et adoptera une approche équilibrée et ciblée afin de contrer les discours extrêmes et toxiques. Nous proposons aussi de renforcer la Loi canadienne sur les droits de la personne et le Code criminel afin de lutter plus efficacement contre la haine en ligne.

MCE : On entend souvent les musulmans se plaindre que quand ils se démarquent positivement les médias oublient leurs origines et religion et quand l’un d’eux se démarque négativement, on s’empresse de mettre en exergue son pays d’origine. Que faudrait-il faire pour changer cette mentalité ? Par ailleurs, l’islamophobie serait amplifiée par certains conflits régionaux. Que peut-on faire collectivement et individuellement pour que l’opinion publique puisse séparer le citoyen musulman d’ici des conflits politiques d’ailleurs ?

J.T. : Nous pouvons tous agir contre le racisme, et c’est la raison pour laquelle il faut absolument poursuivre la lutte contre le racisme systémique et la discrimination en lançant un appel auprès de tous les Canadiens pour se tenir debout et s’unir dans cette lutte. Nous continuerons de prendre des mesures significatives afin de contrer le racisme systémique et la discrimination. Nous nous assurerons de bâtir une société plus inclusive au sein de laquelle chaque Canadien, quelle que soit son origine, peut s’épanouir pleinement.

Par exemple, un gouvernement libéral réélu s’engage à augmenter le financement de la Stratégie canadienne de lutte contre le racisme et du Secrétariat fédéral de lutte contre le racisme. Nous poursuivrons aussi sur la lancée des progrès accomplis au cours des six dernières années en augmentant le financement des programmes communautaires multiculturels. Ces programmes jouent un rôle de soutien important dans l’éducation et la sensibilisation du public ainsi que dans la lutte contre le racisme entreprise par les organisations communautaires de l’ensemble du pays.

MCE : Que pourriez-vous ajouter de plus pour qu’un musulman ou un juif voterait Libéral aux prochaines élections ?

J.T. : Les dirigeants doivent commencer par reconnaître l’existence du racisme et des préjugés, ce que tous les partis politiques ne sont malheureusement pas prêts à faire. Le mot « racisme » n’apparaît pas une seule fois dans la plateforme du parti conservateur.

Un gouvernement libéral va continuer à dénoncer et agir contre le racisme. Nous invitions aussi tous les Canadiens à voter pour un gouvernement libéral pour finir la lutte contre la pandémie et bâtir un Canada Meilleur pour tous. Donnons la priorité à la santé et à la sécurité des Canadiens. Construisons plus de logements pour la classe moyenne et mettons un terme à la recherche du profit et à la spéculation déloyale. Soutenons les femmes et les familles et donnons à chaque enfant le meilleur départ possible dans la vie grâce à des services de garde abordables. Luttons contre les changements climatiques et laissons un environnement sûr et sain à nos enfants et petits-enfants.

Propos recueillis par Abderrahman El Fouladi, pour Maghreb Canada Express, Vol. XIX, N°09 , page 03, Septembre 2021

Pour lire l’Édition du MOIS DE SEPTEMBRE 2021, cliquer ICI :

Maghreb Canada Express