«

»

Sep 02

Attaque contre un Maire d’origine maghrébine : Le racisme et la haine en voie de banalisation

momCes derniers temps, on assiste à une recrudescence de propos racistes contre les responsables politiques d’origine étrangère, et plus particulièrement d’origine maghrébine. On assiste à ce que Hannah Arendt nommait « la banalité du mal. »

 Les racistes ne se cachent plus, ils crient haut et fort leur haine contre l’étranger, en employant des expressions abjectes comme « bougnoule », sans avoir peur de choquer l’autre. Et c’est le cas de Mohamed Boudjellaba, élu fin juin, maire de Givors Mohamed Boudjellaba (divers Gauche/EELV) a révélé samedi sur Twitter avoir été la cible de propos racistes et de menaces de mort. « Allez fous le camp bougnoule si tu ne veux pas brûler comme 1 merguez » ou encore « Tu sais comment ça fait une bombe dans une habitation, ça fait boum » peut-on notamment lire dans ce courrier de 4 pages, reçu la veille.

D’après BFM Lyon du 23/08/2020, l’auteur anonyme rappelle également la récente prise de poste de l’élu divers gauche. « Christiane Charnay (la maire sortante) a perdu l’élection du 28/6/2020 mais elle n’a pas perdu la guerre. […] Maintenant tu payes la racaille pour mettre le feu aux immeubles, c’est très grave ce que tu as fait et crois moi, ça ne va pas rester sans vengeance », mentionne le courrier.

L’auteur interpelle également la nouvelle maire du 1er arrondissement de Lyon, Yasmina Bouagga (EELV) qu’il qualifie de « fatma qui est maire ».

Un signalement fait au procureur et au préfet du Rhône

Toujours, selon BFM Lyon, le maire de Givors a depuis porté plainte et a signalé ce courrier au procureur et au préfet du Rhône. Au micro de BFM Lyon, l’édile a réaffirmé qu’il ferait preuve d’une tolérance zéro » face à ses « forces obscures qui travaillent pour diviser les gens et amener de la haine ».

De son côté, le préfet du Rhône a également condamné « avec la plus grande fermeté les propos abjects tenus à l’égard du maire de Givors ». Tout comme les membres de son parti et les élus locaux de tous bords politiques.

Propos racistes insupportables

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin a également réagi sur Twitter, se disant « écoeuré par ces propos racistes insupportables ». « S’en prendre à un élu, c’est s’en prendre à la République », a-t-il ajouté.

Eric Dupont-Moretti, le ministre de la Justice, a quant à lui condamné « 4 pages de répugnances non signées ». « Une enquête est ouverte pour retrouver cet « anonyme » et le présenter à la justice », a expliqué l’ancien avocat.

Nous sommes une seule race; la race humaine

La France, rappelée à l’ordre par l’ONU, suite au déferlement du racisme dans l’hexagone. La situation en France est très préoccupante, selon le rapporteur spécial de la session, l’Américain Pierre-Richard Prosper, qui estime qu’il existe « une recrudescence » des actes racistes dans le pays des droits de l’homme. « Ce qui manque en France, c’est une vraie volonté politique », a-t-il ajouté. Pour sa défense, la délégation française a annoncé que le gouvernement allait mettre sur pied, dès la rentrée, un plan de lutte contre le racisme, sans que les détails en soient pour le moment connus.

Une affaire à suivre, car ce qui se passe en ce moment dans l’hexagone, n’est pas glorieux pour le pays des droits de l’homme.

Par Mustapha Bouhaddar, pour Maghreb Canada Express, Vol. XVIII, N°09 , page 14, Septembre 2020.

LIRE L’ÉDITION DU MOIS DE SEPTEMBRE 2020