L’OIM organise une consultation avec les Marocains du Monde sur les priorités de développement de l’après 2015

oimUne consultation avec les Marocains du Monde a été organisée récemment par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) en partenariat avec le ministère chargé des Marocains Résidant à l’Etranger dans le cadre des consultations sur les priorités de développement de l’Après-2015, sous le signe « l’avenir que nous voulons ».

Cette consultation, qui a eu lieu le 13 mars dans les locaux du PNUD à Rabat, fait partie d’une série de consultations lancées en février dernier avec divers acteurs du développement, indique un communiqué des Nations unies au Maroc, précisant que cette consultation a réuni des représentants de MRE, d’instances gouvernementales, d’agences de coopération, des chercheurs universitaires et des membres du bureau de pays des Nations unies au Maroc, et ce, afin de débattre autour des priorités de développement de l’après 2015 selon la vision des MRE.

Au terme de cette consultation, plusieurs recommandations ont été formulées par les participants dont celle de prendre en considération l’apport des MRE en termes de développement politique et démocratique dans leur pays d’origine, de favoriser l’intégration des migrants à travers des programmes de formation pour l’apprentissage de la langue et des droits dans les pays de résidence, d’avoir la possibilité de bénéficier de la portabilité des droits en matières de sécurité sociale afin de permettre aux retraités de venir vivre leur retraite dans leur pays d’origine et de redonner aux migrants leur dignité tout en véhiculant une meilleure image des migrants, notamment à travers les médias, ajoute le communiqué.

Le Maroc constitue l’un des 6 pays arabes invités pour participer à ces consultations, qui se veulent des plateformes de dialogue et de débat ouvert et inclusif, aspirant à recueillir les voix des citoyens sur les questions et défis de développement qui les préoccupent, et à mobiliser des partenariats à même d’alimenter l’agenda de développement pour l’Après 2015.

Au terme de ce processus, le Secrétaire général des Nations Unies fera part des différentes recommandations pour la vision de l’Après 2015, issues des différentes consultations nationales menées de par le monde, dans un rapport qu’il présentera lors de la 68ème session de l’Assemblée Générale de l’ONU, qui se tiendra en septembre 2013.

Source : MAP (18 mars 2013)