«

»

Avr 13

International : La France ébranlée par la COVID 19

Personne n’aurait pensé une seconde qu’un petit virus microscopique  nommé Covid 19  va ébranler la planète entière y compris les grandes puissances à l’image de la Russie et les Etats-Unis.

Les Français que je croise tous les jours dans les transports en commun, rivés sur leur téléphone portable, ont tout d’un coup pris conscience que la mort existe. Le virus chamboule leur quotidien, ils sont confinés chez eux et guettent les informations. Finis, les sorties au restaurant, les boites de nuit, et les vacances.

Les Français découvrent tout simplement le quotidien des pauvres qui ne peuvent pas se payer les restaurants et les vacances. Les incitateurs à la haine raciale, et les islamophobes ont tout d’un coup disparu. Ce qui est une bonne chose pour les musulmans, comme quoi, parfois à toute bonne chose malheur est bon.

Les riches ont pris conscience que ce virus n’épargne personne, il est démocratique, il a atteint Boris Johnson, le Prince Albert de Monaco, et le Prince Charles de Grande Bretagne.

Tout d’un coup, les entreprises en France ont pu obtenir la remise d’impôts, exonérations, crédits à taux zéro, fonds d’investissement, baisse des cours des matières premières stratégiques. Les gilets jaunes qui ont bataillé jadis pour la baisse du carburant ont vu avec l’apparition de ce virus, le cours du pétrole diminuer.

Les parents obligés de garder leurs enfants se rendent compte du travail énorme que fournissent les enseignants chaque jour.  Ils découvrent brusquement leurs enfants et apprennent à les connaitre ce qui n’est pas une tâche facile. Sans oublier le personnel soignant, car tout d’un coup ces derniers auxquels on ne prêtait pas attention jadis, deviennent subitement des héros. En France, on les applaudit tous les soirs à 20 heures. Il y a quelques années le gouvernement avait refusé de payer les heures supplémentaires aux infirmières et a gelé leurs salaires. Et oui, ces mêmes infirmières qu’on applaudit aujourd’hui.

Le Covid 19 qui a mis la France à genoux. La France qui se croyait intouchable. La France qui possède l’arme nucléaire, et qui vend des armes à l’étranger. La France de Sarkozy qui a mis à terre la Lybie et l’a laissée à la merci des mercenaires er des terroristes.

 La France paye son insolence envers les pays voisins.

 La France estimait que fermer la frontière avec l’Italie constituait une «erreur».  Le gouvernement français, sous estimant la propagation du virus paye en ce moment le pris cher. Au début, l’Italie comptait alors seulement 130 cas. Aujourd’hui, le dernier bilan officiel, fait état d’un nombre total de 10 779 morts pour 97 689 cas.

D’après le quotidien « Le Monde » du 29/03/20, le dernier bilan de l’épidémie fait état de 292 nouveaux décès à l’hôpital  portant le bilan à 2 606 morts depuis le début de l’épidémie ; le nombre de personnes hospitalisées est de 19 354, dont 4 632 sont en réanimation. Le nombre de personnes contaminées dans le pays atteint désormais 40 174. Si ces chiffres montrent que l’épidémie continue de progresser rapidement, ils marquent un léger infléchissement par rapport au bilan de la veille, qu’il faut cependant se garder d’interpréter à ce stade, toute tendance devant être confirmée sur la durée. Pour désengorger les hôpitaux du Grand-Est, l’une des régions les plus touchées, le plus important transfert de patients depuis le début de l’épidémie a lieu depuis plusieurs jours vers le sud de la France ou l’Allemagne, via des TGV ou des moyens militaires. L’ensemble des transferts sanitaires ont concerné jusqu’ici 250 patients. Patrick Devedjian, ancien ministre et président des Hauts-de-Seine, fait partie des personnes décédées au moment où j’écris cet article, du Covid-19. Parmi les annonces faites par le gouvernement pour endiguer l’épidémie : la commande d’un milliard de masques, l’objectif de passer à 14 000 lits de réanimation et de réaliser « 50 000 tests » classiques par jour d’ici à la fin avril.

L’épidémie dans le monde

Plus de trois milliards de personnes dans le monde restent confinées sur les cinq continents, à des degrés divers, pour tenter d’endiguer la pandémie qui a déjà fait plus de 30 000 victimes sur la planète.

L’Europe concentre deux tiers des décès mondiaux. L’Italie et l’Espagne sont les deux pays du monde les plus endeuillés avec 10 779 (756 décès et 6 528 morts (838 de plus).

Les Etats-Unis sont, eux, le pays ayant enregistré le plus grand nombre de cas confirmés (121 117) et le nombre des décès a doublé depuis mercredi pour atteindre 2 010, selon l’université Johns Hopkins. L’Etat de New York, de loin le plus touché, ne sera finalement pas placé en quarantaine.

Chaque jour apporte son lot de bilans en hausse en provenance des cinq continents : ceux des contaminations et des morts dus au Covid-19 dans des systèmes hospitaliers souvent saturés, à mesure que la pandémie touche de nouveaux territoires et que les tests de dépistage sont réalisés plus fréquemment.

Selon un dernier décompte réalisé par l’AFP, le 29 mars, la pandémie due au coronavirus a fait plus de 31 000 morts dans le monde. Plus de 667 000 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 183 pays et territoires.

Plus de 3,4 milliards de personnes – soit 43 % des habitants de la planète – sont confinées à divers degrés dans près de 80 pays pour tenter d’endiguer la pandémie. C’est à ce jour l’un des seuls moyens trouvés pour tenter d’enrayer sa progression, faute de vaccin ou de traitement éprouvé pour en venir à bout.

Une pensée aux personnes atteintes de Coronavirus au Canada. Et aussi aux 795 millions de personnes qui souffrent de la faim dans le monde. Chaque année, la faim tue plus de personnes que le SIDA, le paludisme et la tuberculose réunis. La malnutrition est la cause sous-jacente de 45% des décès des enfants de moins de 5 ans.

Par Mustapha Bouhaddar pour Maghreb Canada Express, (Édition électronique) Vol. XVIII, N°06 , page 4, Avril 2020.

Eu égard à la conjoncture spéciale relative à la COVID-19, Maghreb Canada Express sursoit temporairement à l’Édition Papier du journal.

Par contre nos clients habituels ne sont pas facturés pour leur publicité sur cette édition électronique

Pour lire l’Édition électronique du mois d’avril 2020 , cliquer sur l’image :