Diplomatie : Le point sur la visite Royale du souverain marocain en Afrique

aaa-M6-aa-1Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc effectue depuis le  mardi 18 février 2014 une tournée en Afrique qui  concerne un pays du Sahel, le Mali, deux pays de l’Afrique de l’Ouest  la Guinée et la Côte d’Ivoire  et un pays de l’Afrique centrale, le Gabon, vouant ainsi l’intensité des relations avec ces pays frères qu’il a toujours soutenus et  accompagnés.

L’engagement du Maroc en faveur de la coopération Sud-Sud est traduit par les actions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, depuis son intronisation, pour plaider une solidarité agissante en faveur de l’Afrique subsaharienne. Les efforts du Maroc pour donner à la coopération Sud-Sud un visage humain et empreint de solidarité, se traduisent par son engagement constant en faveur des causes nobles de la paix et du développement, ainsi que par ses positions solidaires toujours manifestées à l’égard des préoccupations des pays du Sud, et de leurs aspirations au progrès et au bien-être.

La présence d’une forte délégation économique reflète le caractère substantiel des relations maroco-africaines. En effet, le partage des expériences et les transferts de technologies adaptées aux réalités africaines, notamment dans les secteurs économiques prioritaires, tels que la gestion de l’eau et l’irrigation, les infrastructures, l’urbanisation,  la gestion financière et bancaire, a toujours été une valeur importante dans la coopération bilatérale et tripartite du Maroc avec les pays africains.

A son arrivée à Bamako, au Mali, première étape de sa  tournée africaine, le Souverain marocain a été accueilli, à l’aéroport international Bamako Senou, par Son Excellence le Président du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta, le Premier ministre malien, Oumar Tatam Ly, le président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé, le Ministre Malien des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, M. Zahabi Ould Sidi Mohamed, par des membres du gouvernement, le gouverneur et le maire de district de Bamako, l’ambassadeur du Mali au Maroc salué ainsi que par les chefs de missions diplomatiques accréditées à Bamako, le Chef d’état-major et des officiers supérieurs de l’armée malienne.

Le Souverain est accompagné, lors de cette visite, d’une importante délégation comprenant notamment, les conseillers du Souverain, MM. Taib Fassi Fihri et Fouad Ali El Himma.
La délégation comprend également le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, M. Salaheddine Mezouar, le Ministre des Habous et des Affaires Islamiques, M. Ahmed Toufiq, le Ministre de l’Economie et des Finances, M. Mohamed Boussaid, le Ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, M. Aziz Akhannouch, le Ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, M. Aziz Rebbah, le Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, le Ministre de la Santé, M. El Houceine El Ouardi, le Ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, M. Abdelkader Amara, et le Ministre du Tourisme, M. Lahcen Haddad ainsi que M. Youssef Amrani, chargé de mission au Cabinet Royal.
Sa Majesté le Roi est, de même, accompagné d’une délégation de responsables et d’opérateurs économiques représentant les secteurs public et privé et d’autres personnalités civiles et militaires.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a eu jeudi le 20 février 2014, au Palais Présidentiel de Koulouba, à Bamako, des entretiens en tête-à-tête avec le Président de la République du Mali, Son excellence Ibrahim Boubacar Keïta. A cette occasion, Sa Majesté le Roi a décoré le Président malien du Wissam Al Mohammadi de Classe exceptionnelle.

Sa Majesté le Roi, et le Président de la République du Mali ont présidé, jeudi 20 février 2014, au Palais Présidentiel de Koulouba, à Bamako, la Cérémonie de signature de dix-sept accords

La signature de ce nombre important d’accords, qui marque l’engagement fort des secteurs public et privé, reflète la volonté commune des Chefs d’Etat des deux pays d’aller de l’avant sur la voie du renforcement des relations entre le Mali et le Maroc.
Elle s’inscrit également dans le cadre de l’approche royale intégrée vis-à-vis de l’Afrique, qui place l’élément humain au cœur du processus et des objectifs de développent, sur la base d’un partage équitable des retombées du développement.

Ces conventions illustrent aussi l’engagement de SM le Roi à consolider une coopération Sud-Sud solidaire et agissante, érigée par le Souverain parmi les axes fondamentaux de la politique étrangère du Royaume, au service des intérêts des peuples africains frères.
Elles visent aussi à promouvoir les programmes de développement humain au regard de leur impact direct sur l’amélioration des conditions de vie des citoyens maliens, et à imprimer une forte dynamique aux différents volets de la coopération économique.    Il s’agit de :

– L’accord relatif à l’encouragement et à la protection réciproque des investissements,.
– La convention sur la non double imposition et de lutte contre l’évasion fiscale.
– L’accord de coopération dans le domaine de l’élevage
–  L’accord relatif aux services aériens, signé par le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique
– Le protocole de coopération industrielle, signé par le ministre de l’Industrie, du Commerce, des Investissements et de l’Economie Numérique,
– L’accord de coopération entre le Centre marocain de promotion des exportations (Maroc Export) et l’Office des Foires et Expositions de Casablanca (OFEC) et la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM).
– La convention de jumelage et de coopération entre le CHU Ibn Sina de Rabat et le CHU de l’hôpital G de Bamako,
– La convention de jumelage et de coopération entre le CHU Ibn Rochd de Casablanca et le CHU Gabriel Touré de Bamako.
– Le protocole spécifique de coopération dans les domaines minier, pétrolier et gazier.
– La convention de partenariat entre le Groupe Banque Centrale Populaire (BCP) du Maroc et le ministère de l’Economie, des Finances et du Budget du Mali,
– L’accord relatif au changement du contrôle indirect de la Sotelma (Maroc Telecom),
– Du mémorandum d’entente de coopération en matière de zones industrielles entre la Société MEDZ et le ministère malien de l’Industrie.
– L’accord entre le gouvernement malien et le Groupe Addoha,
– Le protocole d’accord de coopération en matière de formation professionnelle.
– La convention de coopération entre l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) et la Société malienne de Gestion de l’Eau Potable (SOMAGEP-SA).
– La convention de coopération entre la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM).
– L’accord entre la Banque internationale du Mali et l’Union Nationale –Société coopérative des producteurs du coton du Mali- (UN-SCPC).

Le Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta, a offert, jeudi 20 février 2014 au Palais Présidentiel de Koulouba à Bamako, un dîner officiel en l’honneur de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Sa Majesté Le Roi Mohammed VI et le Président malien, M. Ibrahim Boubacar Keïta, ont présidé, vendredi 21 février 2014, à Bamako, la Cérémonie de pose de la première pierre pour la construction d’une clinique périnatale moderne et intégrée.
Cette clinique, qui sera réalisée par la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable, sur une superficie globale de 5 hectares dont 7.270 m2 couverts, profitera aux habitants de la ville de Bamako et sa région, avec un coût estimé à 105 Millions de Dirhams.

Cette clinique, de référence de niveau tertiaire pour les maternités de la région de Bamako, a pour objectifs la fourniture de services périnataux de niveau 3, la prise en charge de grossesses à risque, et la limitation de la mortalité maternelle et infantile.

Auparavant, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, et le Président de la République du Mali, Son Excellence M. Ibrahim Boubacar Keïta, ont accompli la prière du vendredi à la grande mosquée de Bamako.
Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné du Président malien, M. Ibrahim Boubacar Keïta, a procédé, vendredi 21 février 2014, à Bamako, à la remise d’un don de semences bovines au profit des éleveurs du Mali.

Ce don, octroyé par la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable, consiste en 125.000 doses de semences bovines, ainsi que de matériel d’insémination artificielle . Le matériel compte aussi cinq containers de stockage d’azote liquide, de 200.000 gants de palpation et de 100.000 gaines d’insémination.

La mise en place de ce programme d’insémination artificielle, dont le coût s’élève à trois millions de dirhams, sera assurée par une équipe d’assistance technique marocaine.

La coopération maroco-malienne pour le développement de la filière bovine au Mali s’articule autour de trois axes, en l’occurrence la formation de techniciens inséminateurs au Maroc, la création de cinq circuit d’insémination artificielle autour des groupements d’éleveurs et l’appui aux organisations professionnelles pour la gestion du programme d’insémination artificielle.

Source : Communiqué de l’Ambassade du Royaume du Maroc à Ottawa.