Islamophobie / Climat / Droits des femmes : Trois Questions à Mme Mélanie Joly, candidate libérale dans Ahuntsic-Cartierville

Islamophobie, changements climatiques et droits des femmes. Voici trois enjeux qui tiennent à coeur à bon nombre de personnes parmi notre lectorat. Qu’en pensent les libéraux de Justin Trudeau? Mme Mélanie Joly, candidate libérale dans Ahuntsic-Cartierville a bien voulu nous éclairer en répondant aux trois questions que nous lui avons posées.

Mélanie Joly (Photo : DR)

MCE : Les derniers mois ont vu la recrudescence, au Canada, d’actes de haine contre certaines minorités visibles dont les musulmanes et les musulmans . Quels seraient les engagements du Parti Libéral du Canada pour promouvoir le vivre-ensemble en général et pour lutter contre l’islamophobie en particulier ?

M.J. : Au Parti Libéral, nous nous sommes toujours tenus debout pour combattre la haine et l’islamophobie qui sont encore trop présentes dans notre société. En tant que pays, nous devons refuser la division et les discours haineux ici comme ailleurs. Contrairement à certains partis, le Parti Libéral reconnait l’existence du racisme et des préjugés. Nous avons voté pour la motion M-103 contre l’islamophobie et nous avons mis en place la Journée nationale d’action contre l’islamophobie en commémoration de l’attentat de la Grande Mosquée de Québec. Nous avons agi pour combattre la haine, mais nous savons que nous devons en faire plus.
Un gouvernement libéral réélu s’engage à présenter un Plan d’action nationale de lutte contre la haine qui comprendra des recommandations issues des sommets contre l’antisémitisme et l’islamophobie, des mesures précises de lutte contre les crimes motivés par la haine au Canada, notamment des modifications possibles au Code criminel, de la formation et des outils pour les organismes de la sécurité publique ainsi que des investissements pour prévenir la radicalisation menant à la violence. La hausse inquiétante des crimes motivés par la haine est un problème qui doit tous nous préoccuper au plus haut point et nous devons agir maintenant pour pallier au problème.

MCE : Le dernier rapport de l’organisation Mondiale de la Météorologie (OMM) est alarmant. Qu’elles seront les mesures concrètes que prendront les libéraux pour faire face aux aléas climatiques ?

M.J. : Notre gouvernement en a fait plus pour lutter contre les changements climatiques et protéger notre environnement que n’importe quel autre gouvernement dans l’histoire du Canada. Ce n’est surtout pas le moment d’arrêter. C’est pourquoi nous présentons un plan ambitieux qui va accélérer l’action climatique pour avoir des communautés plus propres et moins de pollution. Nous voulons notamment réduire la pollution dans l’industrie lourde et assurer la carboneutralité du secteur pétrolier et gazier d’ici 2050, favoriser l’énergie propre, éliminer les déchets de plastique d’ici 2030 et protéger davantage notre nature et nos espèces menacées. Nous savons que la relance verte passe également par le transport en commun. Nous avons fait des investissements historiques dans le REM et le prolongement de la Ligne bleue, mais nous devons continuer d’en faire plus en augmentant la desserte d’autobus dans le Grand Montréal.

MCE : La mode serait présentement aux lamentations sur le sort des femmes en Afghanistan car les talibans auraient l’intention de les couvrir de la tête aux pieds alors qu’au Québec on s’acharne à arracher le hijab à celles qui veulent le porter de plein gré. Qu’elles seraient les engagements des libéraux pour défendre le choix des femmes; qu’elles soient ici ou ailleurs ?

M.J. : Nous sommes préoccupés par le sort des femmes et des filles en Afghanistan et condamnons toute violence faite à leur égard.Le Parti Libéral croit encore et toujours dans l’importance et le respect de la Charte des droits et libertés. Une des choses qui fait la réussite du Canada, c’est que nous sommes un pays qui protège les droits des minorités. Nous avons pu développer une société où le respect des droits est reconnu. Aucune femme au Canada ne devrait se sentir en danger lorsqu’elle marche dans la rue, peu importe ce qu’elle porte et peu importe son origine.

Propos recueillis par Abderrahman El Fouladi pour Maghreb Canada Express, Vol. XIX, N°09 , page 08, Septembre 2021

Pour lire l’Édition du MOIS DE SEPTEMBRE 2021, cliquer ICI :

Maghreb Canada Express