«

»

Juil 11

Entente Maroco-québécoise pour un Bureau du Québec à Rabat (Maroc): Les éclaircissements de Mme Christine St-Pierre

Suite à la signature, le 22 juin 2018 de l’Entente entre les gouvernements du Québec et du Maroc concernant l’établissement du Bureau du Québec à Rabat, la Ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Christine St-Pierre, a bien voulu répondre à nos questions pour nous en dire davantage sur le statut et les objectifs de cette représentation ainsi que sur les attentes du Québec suite à son ouverture .

ÉCLAIRAGE :

Quels sont les facteurs qui plaident en faveur de l’établissement d’un bureau de représentation du Québec au Maroc??

Le Maroc constitue un partenaire important pour le Québec en raison de l’ancienneté (1975) des liens bilatéraux et de coopération et de l’importance de la communauté d’origine marocaine, environ 100?000 personnes, qui résident au Québec. D’ailleurs, le Maroc figure régulièrement dans la liste des cinq principaux pays d’immigration au Québec.

Outre l’usage commun du français qui constitue un atout pour nos entreprises, c’est un marché très attrayant pour le Québec. L’économie marocaine présente d’intéressantes perspectives dans différents secteurs tels que les télécommunications, l’énergie, l’environnement, les grands projets d’infrastructures, la formation professionnelle et l’édition.

Enfin, ce pays occupe une position géographique stratégique qui en fait une porte d’entrée privilégiée sur l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient.  La région du Maghreb représente un grand potentiel de développement. En 2017, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et le Maroc se chiffraient d’ailleurs à près de 219,5 M$, une hausse de 27,1 % par rapport à 2016.

Quand ce bureau va-t-il ouvrir ses portes ??

Le bureau sera établi à Rabat et nous visons son ouverture à la fin de l’été. Il s’agira alors de la 30éme représentation du Québec à l’étranger et de sa première représentation en Afrique du Nord, ce qui portera à 17 le nombre de pays où le Québec est représenté.

Quelle serait la sphère géographique de l’action de ce bureau ??

Le Bureau du Québec à Rabat (BQR) aura un mandat de concentrer ses actions au Royaume du Maroc. Nous allons ouvrir un bureau prochainement en Algérie.

Et en quoi consiste ce mandat ainsi que les attributions et les prérogatives de ce bureau??

Le BQR œuvrera au renforcement de la relation Québec-Maroc dans des secteurs d’intérêt commun dont le commerce bilatéral et le développement économique, la mobilité professionnelle et étudiante, l’enseignement supérieur et la culture.

Il appuiera aussi les activités des parties prenantes québécoises et marocaines notamment dans la foulée de la Coopération Québec-Maroc dont la première édition s’est déroulée en 2017-2018.

Y aurait-il une répartition du travail ainsi qu’une coordination avec l’ambassade du Canada à Rabat?? 

Les représentations du Québec à l’étranger visent à promouvoir et défendre les intérêts du Québec sur la scène internationale dans ses champs de compétences.  Ce travail est réalisé de façon autonome, mais complémentaire à celui effectué par le réseau diplomatique canadien.

Les personnes qui seront recrutées pour gérer ce bureau seront-elles considérées comme des diplomates canadiens placés sous la direction de l’ambassadeur du Canada à Rabat ou des représentants de la province du Québec au Maroc, entièrement indépendants??

Le Bureau du Québec à Rabat sera indépendant par rapport à l’ambassade du Canada et ses employés ne relèveront donc pas de l’ambassade du Canada. M. Alain Olivier, directeur désigné du Bureau du Québec à Rabat, m’accompagnait d’ailleurs lors de la mission pour la signature d’établissement de cette représentation.

Un message particulier à la communauté maghrébine en général, et à celle marocaine en particulier, suite à cette réalisation??

«?C’est avec une grande satisfaction et une immense fierté que j’ai procédé, le 22 juin, à la signature de l’Entente d’établissement du Bureau du Québec à Rabat. Au Québec, le recours à l’immigration est nécessaire pour maintenir la croissance économique et accroître la compétitivité des entreprises. Le Québec entretient des relations multiformes avec les pays du Maghreb, et ce, particulièrement avec le Maroc. Nous avons la chance de pouvoir compter au Québec sur une importante communauté d’origine marocaine, soit plus de 100?000 personnes qui contribuent chaque jour à l’avancement de la société québécoise. Cette communauté se classe parmi les plus diplômées au Québec, mais il importe de poursuivre les efforts sur le plan de l’intégration et de la participation à la société québécoise, en raison notamment des difficultés en matière de reconnaissance des qualifications professionnelles. Il s’agit d’enjeux primordiaux pour maintenir la croissance économique et assurer le développement de nos deux sociétés.?»

Propos recueillis par A. El Fouladi.pour Maghreb Canada Express,, page 7, Vol. XVI, N° 07, Juillet 2018