«

»

Juin 30

Contre vents et marées : 17 ans au service de nos communautés.

untitled


(17ème anniversaire du journal : Cliquer sur l’image pour lire le message du Premier ministre du Canada)


Comme d’habitude nous célébrons l’anniversaire de ce Mensuel sans tambours ni trompètes mais juste en soulignant notre ‘’entêtement’’ à maintenir cette tribune rayonnante dans le paysage médiatique ethnique, au service et à la disposition de nos communautés, et ce, contre vents et marées, avec si peu et en faisant chaque jour de notre mieux.

Un coup d’œil par-dessus les épaules

Peu nombreux sont ceux qui savent que notre aventure dans le milieu médiatique ethnique et communautaire débuta dès 1996 avec une sorte de blog baptisé ‘’Le Lien Maroc Canada’’ qui fut surtout connu pour  ses ‘’Coups de gueule’’.

Puis la décision de créer un journal digne de ce nom, avec site WEB et édition papier  fut prise dès le début de 2003.  ‘’Maghreb Canada Express’’ (MCE) prit tout naturellement la place du ‘’Lien Maroc Canada’’ et le ‘’Numéro 0’’ fut conçu à Montréal vers le 10 juin 2003, suite à une longue attente d’un ‘’plan d’affaire’’ et d’une ‘’charte’’, les deux promis par un certain candidat-partenaire qui avait surement toutes les raisons du Monde de trainer la patte depuis des semaines .

Nous primes donc la décision de faire cavalier seul et de nous passer de partenaire ‘’professionnellement’’ expérimenté.

Et c’est ainsi que la Première édition papier du nouveau journal fut distribuée à Montréal et région ainsi qu’à Sherbrooke à partir du 1ier juillet 2003, faisant ainsi coïncider l’anniversaire de ’’Maghreb Canada Express’’ avec la fête du Canada..

Depuis lors, le journal fut toujours au rendez-vous, et ce, que je sois personnellement au Canada ou ailleurs dans le Monde en réponse à mes obligations professionnelles de climatologue, démentant, en passant, toutes les prédictions, les plus pessimistes, de certains analystes qui semblaient attachés à l’espoir, hélas souvent déçu, de nous voir fermer boutique .

On commença en effet par prédire à MCE d’abord une longévité de 3 mois, puis de 6 mois, puis d’un an puis… les boules de cristal ne font plus défiler que les UNEs du journal se succédant sans interruption depuis plus de 200 mois.

Remerciements et  reconnaissance

MCE a vécu et survécut grâce au dévouement de ses chroniqueurs d’un jour ou de ceux de toujours dont le nombre dépassa au fil des années les 300 (Cliquer ici pour consulter la liste de tous les auteurs)

Tout au long de plus de 200 mois d’existence du Mensuel, ces chroniqueurs ont publié plus de 2800 articles, chroniques ou communiqués. Aussi, nous tenons à exprimer toute notre reconnaissance à ces femmes et à ces hommes qui ont pris sur leur temps pour permettre à « Maghreb Canada Express » de s’épanouir et de s’affirmer au sein de la presse communautaire canadienne imprimée durant ces 17 dernières années !

Et comme l’argent est le nerf de la guerre, je tiens à remercier nos quelques clients qui nous ont aidé, tout au long de ces 17 années, à régler les factures d’imprimerie ainsi que les frais de distribution.

A ces chroniqueurs et à ces clients je resterai personnellement redevable et reconnaissant toute ma vie. Et je leur dit haut et fort : ‘’Vous étiez et vous restez notre support le plus solide dans la réalisation de ce rêve : Celui de donner à nos différentes communautés une voix claire, franche et qui porte aussi loin que dans les sphères décisionnelles des différents paliers de gouvernement de notre pays d’accueil et… probablement, aussi loin, dans celles de nos différents pays d’origine. Je dis ‘’probablement’’ car les sphères décisionnelles là-bas sont si calfeutrées que les surfaces réceptrices ne renvoient que très rarement des échos. Bon, bref…

Mais un journal ne saurait exister sans son lectorat, cette source de jouvence où il puise sa pérennité et aussi son inspiration ! Aussi, notre reconnaissance va à nos lecteurs et lectrices de différentes origines :

  • Les Canadiens et Canadiennes de souche pour leur interaction effective avec notre média suite à nos différentes levées de bouclier lors des derniers débats concernant nos communautés;
  • Les Maghrébins qui nous lisent, nous supportent et nous encouragent ; même dans l’ombre;
  • Certains (surtout) parmi les Marocains qui nous contactent directement pour dénoncer, non ce qui fut fait, mais ce que nous n’avions pu faire ou ce que nous ‘’devons’’ faire, ou tout simplement pour signaler des fautes d’orthographe, des points et des virgules oubliés ou des titres mal formulés.

Désolés de ne pas toujours vous satisfaire : Nous faisons (et je le répète personnellement encore) de notre mieux avec si peu !

Un Grand merci à vous tous !

Toutes vos critiques sont les bienvenues et sont très constructives. Même celles de ces rares déçus inconditionnels. À ceux-ci nous répétons : Nous n’écrivons pas pour faire changer nos contradicteurs d’opinion (quoique les miracles sont toujours possibles). Mais nous persistons d’écrire afin d’empêcher les indécis de tomber dans l’abysse des contre-vérités semées de bonne ou de mauvaise foi

Nous assurons également les politiquement-analphabètes ainsi que ceux qui excellent dans les joutes tribales : MCE n’a pas roulé, ne roule et ne roulera jamais pour vous.

Par Abderrahman El Fouladi, pour Maghreb Canada Express, Vol. XVIII, N°07 , page 03, JUILLET 2020.