CAN 2022 : Et les Lions de l’Atlas n’exorcisèrent pas la malédiction des Pharaons !

L’équipe Marocaine de foot (soccer) avait participé à 4 phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), mais n’en a pu remporter qu’une seule: Ce fut en  en 1976.

Depuis, en 1986 elle se classa 3ème et en 2004 elle s’est classée 2ème. Et pourtant, en coupe du monde 1986, l’équipe du Maroc a pu se qualifier au premier tour après s’être qualifiée en phases de poule sur une prestation digne des plus grands.

C’est en rencontrant l’Allemagne au premier tour, que le Maroc s’incline 1-0, à la suite d’une erreur de placement du mur lors d’un coup franc fatal à la fin du match. Depuis cet exploit, le Maroc a été l’un des seuls pays arabes et nord-africains à atteindre ce stade du tournoi.

Rappelons qu’au niveau mondial, l’équipe a participé à cinq phases finales de la Coupe du monde de football, son meilleur résultat reste celui d’avoir atteint les huitièmes de finale (défaite 0-1 contre l’Allemagne en 1986).

Mais ce temps est révolu, c’était une autre époque; Depuis, le Maroc a du mal à faire mieux, il a du mal à se relever !

Pourtant, peu avant la fin du temps réglementaire, les Marocains passent tout près de la victoire mais Mohamed Abou Gabal détourne la tête de Nayef Aguerd sur la transversale. Une action durant laquelle le deuxième gardien égyptien se blesse à l’adducteur gauche (le premier gardien s’étant lui aussi blessé en huitièmes, face à la Côte d’Ivoire) .

C’est donc avec son troisième gardien, le jeune Mohamed Sobhy, que l’Égypte dispute la prolongation.

Celui-ci n’eut guère à s’employer et put admirer, à l’autre bout du terrain, le débordement de Mohamed Salah et son centre décisif pour Mahmoud Hassan Trezeguet, seul au second poteau (100à minute).

Le score en restera là. Comme en 2017, les Pharaons éliminent les Marocains en quart de finale de la CAN pour échouer cette année-là, face au Cameroun, leur adversaire en demies finales.

Pourtant le joueur marocain Achraf Hakimi, qui fait partie des meilleurs joueurs du monde, n’avait pas tardé à briller. Dès la 3e minute, il fit parler sa pointe de vitesse et ses qualités techniques pour obtenir, à lui seul, un pénalty. Tout part d’un une-deux avec Nordin Amrabat, à quarante mètres de ses buts. Depuis son aile droite, le latéral du Paris Saint-Germain part alors pour 73 m d’un raid solitaire au cours duquel il élimine quatre adversaires, avant d’être fauché dans la surface. Un exploit personnel qui permet à Sofiane Boufal d’ouvrir le score sur pénalty, d’une frappe en lucarne.

Après une première période difficile, la rencontre est devenue encore plus tendue en seconde, perturbée par de nombreuses fautes de part et d’autre (23 côté égyptien, 16 côté marocain en 90 minutes). Entre mauvais gestes, simulations et contestations arbitrales incessantes, la prestation des deux équipes a parfois frôlé le ridicule sur le plan du comportement.

Quelle tristesse !

Les choses se sont envenimées au point d’assister à un début de bagarre générale après une énième faute sur Hakimi (76e minute). Des images bien loin de celles que l’on espérait d’un tel choc.

Le Sénégal remporte le trophée

Plus frais physiquement que son adversaire égyptien, passé par trois prolongations pour rallier la finale, le Sénégal finit par mettre les Égyptiens à genou et par écrire la plus belle page de son histoire en remportant pour la première fois la Coupe d’Afrique des nations. Les Sénégalais, portés par Sadio Mané, ont battu l’Égypte aux tirs au but.

Sadio Mané, qui avait raté un penalty dans les premières minutes de la rencontre ne fait pas l’erreur deux fois et offrit au Sénégal le premier titre de son histoire à la Coupe d’Afrique des nations, en marquant le tir au but de la victoire face à l’Égypte .

Bravo le Sénégal pour ce sacre bien mérité !

Par Mustapha Bouhaddar pour Maghreb Canada Express, Vol. XX, N°02 , page 03, FÉVRIER 2022

POUR LIRE L’ÉDITION DU MOIS DE FÉVRIER 2022, CLIQUER SUR L’IMAGE :

Maghreb Canada Express

LIRE L’ÉDITION DU MOIS DE FEVRIER 2022

Maghreb Canada Express