«

»

Jan 30

Vivre-ensemble : Rompre notre Silence d’Agneaux

Deux ans déjà depuis cette tragédie qui coûta la vie à six fidèles en plein recueillement dans la Grande mosquée de Québec. Six hommes tués… autant de familles brisées… 17 orphelins, des blessés et des victimes collatérales dont les blessures ne se refermeraient probablement jamais!

Quelles leçons tirer de ce drame de part et d’autre de la Barrière (celle dressée par l’incompréhension et par la peur de l’autre) ? Le Québec a-t-il changé depuis ? Comprend-on davantage l’autre ? Ouvre-t-on davantage ses bras et son cœur aux minorités ethniques ?

La haine a-t-elle vraiment diminué ?

Et les optimistes de crier à qui veut l’entendre qu’il y aurait eu 3 fois moins de crimes haineux au Québec l’année dernière qu’en 2017 ; preuve, selon eux, que la mobilisation après la tragédie a porté ses fruits et qu’il faut aller maintenant de l’avant avec un Mémorial genre ‘’Je me souviens’’ et passer à autre chose !

Ce à quoi rétorquent certains pessimistes que, primo, un ‘’Mémorial’’, dressé avec toutes les bonnes intentions du monde, risquerait peut-être de choquer une communauté (dont la religion rejetterait toute forme de fétichisme et de sculpture des êtres humains sur la pierre) et que, secundo, si les crimes haineux auraient diminué juste après le drame, ce serait plutôt faute de victimes potentielles… Victimes qui auraient appris à mieux se cacher et à tout faire pour éviter de croiser le chemin des éventuels agresseurs .

Polémique à coup de chiffres

La baisse statistique des crimes haineux, même sur une période plus longue et statistiquement, crédible, ne signifierait pas la baisse de la haine… Pas plus que la baisse statistique du chômage chez la communauté maghrébine, avancée par certains de ses leaders autoproclamés , ne signifierait la fin de la discrimination en emploi; Et même si le chômage aurait diminué maintenant de moitié au sein de la communauté, il ne faut pas perdre de vue qu’il aurait diminué statistiquement davantage à l’échelle nationale car la conjoncture économique est favorable au point où le Québec serait en train de courtiser la main d’œuvre française… Au lieu de recruter parmi les 15% de chômeurs au sein de la communauté maghrébine !

Éviter une troisième solitude

On en a déjà pas mal sur les bras avec deux solitudes ! Et il serait temps de se lancer en plein visage les raisons qui pousseraient notre voisin à nous haïr au point de commettre l’irréparable. Est-ce la peur de l’Autre… Ou tout simplement le mépris de cet Autre?

Si c’est bien la Peur que nous inspirons à notre Prochain, eh bien il serait temps de reconnaitre notre part de responsabilité. Et elle serait grande cette part de responsabilité ! En effet, quand la tempête du 11 septembre souffla sur la planète, nous avions plié en attendant le retour au calme. Nous nous sommes enfermés dans des ghettos tout en dressant autour de nous des barrières culturelles . Or la tempête dura et notre silence (qui relève plus du silence des agneaux que de celui du consentement) fut très mal interprété. Et s’en suivit préjugés et amalgames !

Il serait donc venu le temps d’ouvrir non seulement (et juste) les portes des mosquées aux non-musulmans, mais aussi les portes de nos maisons afin que nos voisins puissent se rendre compte de visu que nos esprits et nos cœurs sont déjà ouverts! Et, des fêtes religieuses aux iftars du Ramadan en passant par les fêtes civiles , les occasions ne manquent pas !

Sur qui compter pour passer le message ?

Sur personne en particulier. Certains politiciens issus de la communauté font du bon boulot. D’autres, pour faire moins, se réfugient derrière le fait qu’ils furent élus par une majorité d’autres canadiens .

Là où le bât blesse: Certains parmi nous ont tendance à prendre les choses à la légère dans un monde qui prend tous nos faits et gestes au sérieux : Est-ce une légende urbaine ? Mais il semblerait qu’un hurluberlu, à qui on avait affecté un bureau dont les fenêtres donnent vers le nord, aurait insisté pour avoir un bureau dont les fenêtres donnent sur le soleil afin qu’il puisse ‘’ne pas rater le temps des prières’’ !

Aberrant ! D’autant plus que  »les graines  du rejet de l’Autre » n’attendent que des incidents pareils pour germer et pousser haut vers le ciel !

Et le gouvernement dans tout cela ?

Ce serait irresponsable de se réfugier derrière le concept de la laïcité pour jeter une minorité ou une autre à la vindicte populaire.

Or à la veille de la commémoration de la tuerie de la Grande mosquée de Québec, le gouvernement Legault ne trouva de mieux à faire que de demander aux commissions scolaires de lui recenser leurs employés portant des signes religieux !

Selon la porte-parole du Parti libéral en matière d’éducation, Marwah Rizqy, la demande du Ministère revient à faire du « profilage ». « Une fois qu’on a répertorié le nombre, c’est quoi, la suite des choses ? Est-ce que c’est pour venir en quelque sorte banaliser en disant : « Écoutez, ça ne touche pas tant de monde que ça ? » (Source : La Presse).

Le proche avenir nous le dira Mme Rizqy.

Par A. El Fouladi pour Maghreb Canada Express,, page 3, Vol. XVII, N°1 et 02 , Janvier-Février 2019.

Pour lire  l’édition de Janvier-Février 2019, cliquer sur l’image:

JANVIER-FÉVRIER 2019