«

»

Juil 18

Liaison fixe Europe-Afrique à travers le détroit de gibraltar et Rocade méditerranéenne au Rif (Maroc)

Voici Un article, intitulé « Le chercheur qui venait du froid », paru en 1996 dans Maroc Hebdo (N°251, du 7 au 13 décembre 1996) sur une recherche complétée dans ce temps par Abderrahman El Fouladi pour l’optimisation d’une rocade méditerranéenne dans le RIf (Nord du Maroc), en réponse 1) à la Liaison Fixe Europe-Afrique, à travers le Détroit de Gibraltar, et 2) pour désenclaver la Région du Rif . (Pour Lire l’article de MHI : http://maghreb-canada.ca/edito/article-MHI.jpg )

Au sujet de cette étude …

(…) L’objectif de cette étude est de proposer un corridor routier qui, tout en contribuant au désenclavement du Rif, région géographiquement privilégiée dans le contexte de la liaison fixe Europe-Afrique, optimiserait également le transit du trafic international vers l’Afrique du Nord ainsi que le Moyen Orient.

L’approche méthodologique suivie consiste à utiliser un système d’information géographique pour:

1) cartographier les contraintes physiographiques de la région;

2) cartographier ses potentialités économiques;

3) optimiser un tracé du corridor routier en fonction de la pente prise comme contrainte dominante et ce, vu le caractère montagneux de la région;

4) tester la faisabilité du tracé du corridor routier en fonction des autres contraintes physiographiques ainsi que son efficacité réelle quant au désenclavement de la région du Rif et quant à l’amélioration du transit international entre l’Europe et  l’Afrique du Nord.

Malgré des contraintes topographiques et géologiques certaines, il nous a été possible de définir un corridor routier qui cumule les avantages suivants: 1) passe par les chefs-lieux de quatre provinces de la région et à distance raisonnable des deux autres, 2) optimise la jonction entre les infrastructures portuaire, aéroportuaire et routière existantes, 3) permet de réduire le trajet du transit entre l’Europe et l’Afrique du Nord d’au moins 20% et ce, le long d’une route panoramique et confortable et 4) permet de désenclaver la région par l’amélioration de l’accessibilité à ses centres industriels, agricoles et touristiques.

Cliquer pour agrandir l’image

mhi_251.pdf

(1 commentaire)

  1. El Bouhali Ahmed

    Ce beau papier constitue l’ébauche d’une piste de recherche digne d’un intérêt particulier que l’on devrait accorder à cette question; si importante qu’elle s’impose aujourd’hui de manière récurrente, à l’aube d’une nouvelle ère de coopération inter-continentale. Celle-ci est le leitmotiv de toutes les stratégies visant le renforcement »réel » de la coopération qui doit transcender les frontières terrestres, le cloisonnement culturel, les barrières tarifaires et non-tarifaires, mais aussi les limites maritimes. La coopération à base de liaisons transfrontalières est le nouveau nom de la solidarité Nord-Sud et de la synergie inter-continentale dirigées contre les indices récurrents de la crise conséquente à la mondialisation.

Laisser un commentaire