Messi ‘’vole’’ le Ballon d’or à Benzima

Comme tous les Français et plus précisément les binationaux nous avons connu une grande déception quand Messi a reçu son septième ballon d’or alors que Benzema le méritait largement.

Maintenant personne ne peut plus nier l’évidence : La saison exceptionnelle de Karim Benzema appelait forcément une récompense individuelle. Elle lui a été donnée, au cours du mois dernier,  par l’UEFA, en marge du tirage au sort de la Ligue des champions.

L’attaquant français a été nommé joueur de l’année par l’institution européenne, pour la première fois de sa carrière, en devançant deux Belges, son coéquipier Thibaut Courtois et Kevin de Bruyne, le milieu offensif de Manchester City. Le reste du classement avait été dévoilé le 12 août dernier au moment de l’annonce des trois finalistes.

Benzema est le deuxième Tricolore à obtenir ce trophée après Franck Ribéry en 2013, sous les couleurs du Bayern Munich. Il était le grand favori après avoir guidé le Real Madrid vers son 14e sacre en Ligue des champions. Au-delà de son titre de meilleur buteur de la compétition (15 buts), l’ancien Lyonnais, a également brillé par un leadership essentiel pour un club souvent au bord de l’élimination dans les tours à élimination directe.

Également champion d’Espagne et meilleur buteur de Liga (27 buts), Benzema s’affiche aussi comme le principal prétendant au Ballon d’Or, qui sera décerné en octobre prochain. Une récompense qui avait échappé à Ribéry en 2013.

ANCELOTTI, PUTELLAS ET WIEGMAN RÉCOMPENSÉS

Il n’est pas le seul élément du Real Madrid à avoir été consacré lors de cette cérémonie. Carlo Ancelotti a lui aussi été récompensé avec le titre d’entraîneur UEFA de l’année. Le technicien italien a réussi un retour tonitruant sur le banc madrilène avec le doublé Liga – Ligue des champions. Il a devancé deux de ses victimes dans le parcours victorieux du Real en C1 : Jürgen Klopp, vice-champion d’Angleterre et finaliste de la Ligue des champions avec Liverpool, et Josep Guardiola, sacré en Premier League avec Manchester City et demi-finaliste de la C1.

L’Espagnole Alexia Putellas, Ballon d’Or 2021, championne d’Espagne et finaliste de la Ligue des champions, a été sacrée meilleure joueuse de l’année malgré la grave blessure qui l’a privée de l’Euro. La Néerlandaise Sarina Wiegman a quant à elle obtenu le titre de coach de l’année chez les femmes après avoir conduit l’Angleterre à son premier sacre européen. Enfin, le prix spécial du président de l’UEFA a été décerné par Aleksandr Ceferin à l’Italien Arrigo Sacchi, l’architecte de l’époque glorieuse de l’AC Milan au tournant des années 80 et 90.

Que Benzema remporte le ballon d’or ou pas ça ne change rien pour nous en tant que Français d’origine maghrébine, car personne ne peut nier l’évidence, il est le meilleur joueur du monde du moment et on est fier de lui.

Par Mustapha Bouhaddar pour Maghreb Canada Express , Vol. XX, N°09 ,Page 04, Mois de Septembre 2022

LIRE L’ÉDITION PAPIER DU MOIS DE SEPTEMBRE 2022

Maghreb Canada Express