«

»

Mar 06

Podium / Amal Abhir : Cadre de l’aéronautique et porte-voix dévouée des compétences marocaines au Canada

Si l’aéronautique émerge comme l’un des métiers mondiaux dont peut se prévaloir le Maroc, il n’en reste pas moins vrai que bon nombre de compétences expatriées spécialisées dans ce domaine font honneur au pays par leur engagement qui va au-delà des frontières.

Tel est le cas de la Marocaine Amal Abhir, l’un des noms les plus connus du secteur de l’aviation au Canada, qui se distingue aussi par son activisme constant au service d’un regroupement des talents expatriés.

Après 25 ans d’expérience, celle qui chapeaute une équipe de 150 employés à GE Aviation, filiale de General Electric, compte à son actif entre autres la création, il y a un an, du Réseau des compétences marocaines en aéronautique au Canada (AEROMAC Experts).

Approchée par la MAP, Mme Abhir a estimé que la persévérance, la performance et l’esprit d’engagement sont les atouts dont doit s’armer tout un chacun pour se frayer un chemin vers la réussite professionnelle. Il s’agit du secret même de son succès dans les diverses responsabilités et tâches qui lui ont été assignées le long de sa carrière.

“J’ai été impliquée dans des changements organisationnels importants dans le but d’améliorer la productivité et de réduire les coûts en favorisant des stratégies de développement du capital humain et l’utilisation de la technologie”, a-t-elle confié.

Elle est titulaire d’un MBA spécialisé en opérations et systèmes de décision et recherche opérationnelle, mais aussi d’un titre Black Belt pour contribuer au déploiement de la démarche qualité “Lean Six Sigma”.

Mariée et mère de deux enfants, cette originaire de Marrakech reconnait qu’il était parfois difficile de concilier travail dans le domaine de l’aéronautique et vie de famille.

De l’avis de la présidente de l’AEROMAC Experts, bien des considérations peuvent entraver la capacité d’une femme à percer et s’épanouir dans les domaines scientifiques, “particulièrement une méconnaissance des carrières liées aux sciences et aux nouvelles technologies”.

Une fois en milieu professionnel, a-t-elle fait observer, les femmes doivent composer avec une grande compétitivité qui implique un engagement en temps qui nécessite des sacrifices considérables et peut compromettre l’équilibre famille-travail.

“Il faut aussi avoir la capacité d’évoluer dans un environnement moins accueillant pour les femmes”, a relevé Mme Abhir, ajoutant que celles-ci doivent miser sur la compétence et l’excellence pour mieux se positionner.

En guise de conseils aux jeunes filles désireuses de se lancer dans des domaines tels l’aéronautique, elle a jugé opportun “de chercher à expérimenter une carrière en sciences, soit à travers des stages ou à l’aide de mentors pour aider à démystifier le domaine”.

Elle a en outre affirmé qu’il importe pour les jeunes filles de participer aux activités organisées par les institutions de formation afin d’élargir leur réseau professionnel.

Lancé officiellement en 2018, l’AEROMAC Experts est une entité de mobilisation des compétences marocaines résidant au Canada. Il se veut un levier stratégique du développement du Maroc dans le domaine de l’aéronautique, avec pour but d’encourager les entrepreneurs marocains à investir dans leur pays d’origine.

D’après ses initiateurs, le réseau se propose de faire le lien entre les compagnies canadiennes souhaitant s’internationaliser pour qu’elles s’implantent dans le Royaume, une condition sine qua non pour le transfert de technologie et la création de synergies fructueuses autour de projets innovants, notamment dans le secteur de l’aéronautique.

Il s’agit d’un forum stratégique de concertation qui regroupe des talents et des responsables de premier ordre issus de l’industrie aérospatiale, d’institutions d’enseignement, de centres de recherche et d’ONG.

Source : MAP / Maghreb Canada Express,, page 7, Vol. XVII, N°3 , Mars  2019.

Pour lire  l’édition de Mars 2019, cliquer sur l’image:

ÉDITION MARS 2019