Maroc / Nouveau Modèle de Développement (NMD) : L’implication des Marocains du Monde

Tous les matins en Afrique, une gazelle s’éveille. Elle sait qu’elle doit courir plus vite que le plus rapide des lions ou elle finira dans son ventre. Tous les matins en Afrique, un lion s’éveille, il sait qu’il devra courir plus vite que la moins rapide des gazelles ou il mourra de faim. Quand le soleil se lève, peu importe que tu sois un lion ou une gazelle : t’as intérêt à courir.”  Proverbe africain

Le Maroc, pays d’histoire séculaire et terre de rencontre des civilisations s’est continuellement distingué par sa pluralité et son inclusion vers un progrès civilisationnel où les espoirs du développement politique, social, économique et culturel sont visés dans le cadre d’une vision ambitieuse, tournée vers l’avenir.

Par Abdel-Jalil Zaidane, Expert financier ; Tanger (Maroc)

Ainsi, malgré la propagation de la pandémie qui sévit encore, en parallèle avec, les harcèlements que connaît notre pays au sujet notre intégrité territoriale, la résilience sereine se poursuivait sans relâche. Cela appelle encore la mobilisation collective des marocains du monde en tant qu’ambassadeurs du pays.

Tout récemment, notre pays est en train de vivre une courbe capitale de son histoire à l’occasion de la présentation majestueuse du nouveau modèle de développement (NMD), entre les mains du Souverain.

Le NMD et la diaspora marocaine

Le NMD aspire fédérer la participation et le soutien de tous les Marocains du Monde (MDM), afin d’édifier, dans un esprit civique solide et avec le sens de la solidarité, un avenir florissant assurant le bien-être de tous autour de la même impatience et du même vœu :

· libérer les énergies par le renforcement des capacités des citoyennes et des citoyens du monde ;

· anticiper les mutations pour mieux en saisir les opportunités et en réduire les risques ;

· propager les initiatives novatrices ;

· sanctuariser les libertés individuelles et collectives dans un cadre de confiance et de responsabilité.

Il n’y a pas d’avenir collectif sans racines communes, les Marocaines et les Marocains, où qu’ils soient dans le monde, portent en eux un héritage vivant du ‘‘Bled’’ et une mémoire orientée vers l’avenir, ils prennent rendez-vous comme d’habitude avec eux-mêmes et avec l’histoire pour semer, cultiver et réaliser leurs rêves pour contribuer à l’avenir du Maroc et de l’humanité.

Les principaux paris identifiés dans le cadre du NMD

Le NMD a consacré un large éventail de thèmes se rapportant à la diaspora: les questions identitaires, culturelles et cultuelles, les compétences marocaines à l’étranger, les droits et intérêts des migrants, la citoyenneté…etc.

De même, d’autres paris importants ont été identifiés dont principalement :

· Devenir une nation numérique, où les technologies numériques sont pleinement mobilisées au vu de leur potentiel transformationnel et économique ;

· S’ériger en hub régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ;

· Devenir le champion régional de l’énergie à bas carbone ;

· Acquérir le statut de Pôle financier Régional de référence ;

· Faire du Made in Maroc un marqueur de qualité, de compétitivité et de durabilité ce qui constitue un levier substantiel du positionnement stratégique du Maroc à l’échelle régionale et internationale et de consolidation de sa place et de son rôle joué à l’échelle internationale.

La mobilisation des compétences des MDM au service du développement du pays

Le NMD accentue la place de choix des Marocains du Monde (MDM), qui constituent, certes, une force et un atout précieux dans le processus de développement du pays. Il réitère l’importance de la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles, pour une meilleure représentation de notre diaspora, plus particulièrement à travers le renforcement du  Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME). Il invite à mettre également l’accent sur la mise en œuvre de politiques modernisées et ajustées aux exigences et attentes de cette frange importante de la population marocaine et à la défense de ses intérêts auprès des pays de résidence.

Pour mobiliser davantage les compétences des MDM, il est préconisé de mettre en place des approches incitatives favorisant l’attrait des MDM aux profils hautement qualifiés opérant dans les secteurs de pointe, tels que les NTIC, la biotechnologie ou les énergies renouvelables. La création d’une base de données des MDM accessible aux institutions marocaines privées et publiques sera opportune à cet égard.

La plus grande préoccupation dont souffre la communauté marocaine au Canada est un taux de de chômage qui côtoie les 20%. Nombreux sont les immigrants marocains même après plus d’une dizaine d’années ne travaillent pas dans leur domaine de compétences. Une perte pour le pays d’accueil et une grande frustration pour l’immigré diplômé qui ne s’attendait pas avant d’arriver à être relégué à des emplois sous-qualifiés par rapport à ses compétences.

Le NMD considère vital de mobiliser les MDM pour le développement des activités de recherche scientifique, de R&D et d’innovation, au vu de l’expertise acquise par la diaspora en la matière. La concrétisation de cet objectif exige quelques préalables, notamment la structuration de l’écosystème de la recherche scientifique et son indexation sur les priorités stratégiques du pays, moyennant des programmes nationaux clairement définis, aux modes de gouvernance transparents et faisant l’objet d’un suivi et d’une évaluation assidue.

Les Marocains Du Monde : Une opportunité à saisir

La spécificité des MDM, en tant que connecteurs du Maroc au reste du monde, constitue une grande opportunité à saisir. Par leur rôle de «pont» entre le marché national et les marchés internationaux, les MDM pourront aider à lever des capitaux, développer de nouveaux partenariats ou accéder à des compétences ou expertises absentes au pays, ou encore promouvoir des produits et services marocains. Les communautés marocaines établies à l’étranger pourront aussi impulser mieux l’effort de rayonnement international du Royaume en s’appuyant aussi bien sur les structures existantes que sur les espaces mobilisables au sein des pays d’accueil pour la diffusion de la culture marocaine.

S’agissant des flux de transferts des MDM vers le Maroc, dont la contribution est importante, ils sont à entretenir et à renforcer à travers le développement de produits financiers adaptés aux objectifs d’investissement des MDM, notamment en direction des nouvelles générations. Une grande importance devra être accordée à l’encouragement des investissements des MDM au Maroc, par le biais d’une politique globale et intégrée axée sur des dispositifs d’accompagnement et de mise en relation avec des porteurs de projets. A cela, s’ajoute une action forte et régulière de communication pour expliciter le cadre réglementaire et procédural national et fournir des informations utiles sur les opportunités d’investissement au Maroc, par région et par secteur.

La consolidation et le renforcement des liens culturels et immatériels

Cet objectif passe par l’amélioration de la qualité des procédés culturels actuels, en veillant à l’organisation d’évènements socioculturels, en offrant des cours de langue en arabe ou amazigh au profit des nouvelles générations nées dans les pays de résidence et en mettant à leur disposition des plateformes d’e-learning pour mieux connaître leur l’héritage culturel. Dans ce cadre, le NMD appelle à la consolidation des efforts déployés par les principaux acteurs institutionnels concernés, en l’occurrence, le Ministère des Affaires Etrangères, le CCME et la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger. A cet effet, il recommande la mise en place d’une agence marocaine de l’action culturelle à l’étranger pour fédérer les efforts des acteurs et favoriser la mobilisation des MDM.

Le renforcement de la dimension atlantique: Maroc-USA-Canada- Amérique Latine

La mise en œuvre des chantiers de transformation préconisés par le NMD exige la mobilisation des partenariats internationaux, autant pour renforcer l’investissement, que pour consolider les transferts de technologie et de savoir-faire dans une approche de co-développement. Ces partenariats seront aussi un levier d’élargissement des débouchés commerciaux, permettant de dynamiser l’offre exportable nationale et d’assurer sa diversification géographique et sectorielle.

Le renforcement de la dimension atlantique de la politique extérieure du Royaume devra être consacré à travers l’approfondissement des liens de partenariats avec les Etats-Unis d’Amérique, en mobilisant le plein potentiel du Free Trade Agreement (FTA) et des multiples opportunités commerciales et d’investissement qu’il offre. La récente reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté du Maroc sur le Sahara et l’ouverture d’un consulat des Etats Unis à Dakhla, laissent présager une dynamique de coopération. Les conventions signées avec la U.S. International Development Finance Corporation ouvrent de nouvelles voies pour promouvoir une coopération économique dynamique et innovante, dans de nombreux domaines stratégiques.

Par ailleurs, le renforcement des liens avec le Canada et les pays d’Amérique Latine pourrait permettre de consolider cette dimension atlantique du Maroc et d’ouvrir de nouvelles opportunités à nos économies respectives.

En fin, en vue de mobiliser tout le potentiel que recèlent ces partenariats internationaux pour le rayonnement du Royaume et pour renforcer sa compétitivité et son attractivité, il est préconisé d’adopter une stratégie intégrée de Label Maroc, à même de fédérer les efforts et de mutualiser les moyens des acteurs impliqués dans la promotion économique et culturelle. De même, le Maroc pourrait être une porte d’entrée vers une meilleure présence commerciale canadienne dans la région de la Méditerranée et en Afrique du Nord dans le cadre d’un partenariat Win-Win.

Par Abdel-Jalil Zaidane, Expert financier ; Tanger (Maroc) pour Maghreb Canada Express, Vol. XIX, N°06 , pages 11-12 , Juin 2021

Pour lire l’Édition du MOIS DE JUIN 2021, cliquer sur l’image :

Maghreb Canada Express