France – Réélection de Macron : Le score de l’extrême droite gâche la fête

Après quelques heures de suspense le résultat est tombé, et le président sortant est réélu.

Doit-on se réjouir de ce résultat, quand on vit dans un pays où l’extrême droite est arrivée au second tour pour la deuxième fois et a réalisé un score de plus de 40% ?

Voter pour Marine le Pen, c’est voter pour un parti qui prône la haine des migrants, des environnementalistes, des musulmans, des athées et a pour effet de rendre le langage de haine acceptable dans le débat public. Et avec ce langage, toute la violence qu’il justifie.

Le gouvernement populiste s’épanouit en opposant la Nation française, entièrement fictive, à “l’Autre” : le réfugié musulman, l’homosexuel dans la rue, le voisin ukrainien, la femme qui choisit de subir un avortement. Aujourd’hui, la violence contre les minorités est en hausse, les agressions racistes sont une réalité quotidienne pour les non-blancs… et les femmes continuent de lutter contre les violations de leurs droits et libertés qui sont directement sanctionnées par le pouvoir d’extrême-droite.

La deuxième chose qui change sous un pouvoir d’extrême-droite, c’est le véritable déferlement d’attaques contre les institutions qui fondent la démocratie, ces institutions dont le rôle est de garantir l’équilibre d’un régime démocratique véritable : le parlement, la justice, et les médias.

Si Marine le Pen a été élue, il y aurait un désastre diplomatique, la destruction de l’environnement, la réforme populiste sur les retraites et la dévaluation de l’euro : la liste des exactions de l’extrême-droite est longue. Il n’y a qu’à lire son programme. Elle n’a pas uniquement changé de rhétorique, elle est passée dans un autre système… Un système qui veut bâtir des murs, qui met en œuvre des politiques fondées sur la peur et la haine, et qui prive les minorités de leurs libertés et de leurs droits fondamentaux. Nous ne sommes plus dans une démocratie libérale : nous vivons dans un régime à parti unique autoritaire.

Heureusement une grande quantité de jeunes de 18 à 24 ans et aussi une grande majorité de plus de 62 ans, a fait barrage à cette extrême droite. Sinon on aurait eu une guerre civile.

Au cours de cette élection, beaucoup de Français ont voté blanc. Leur refus de faire un choix a joué en faveur du candidat extrémiste.

Marine Le Pen, ignare et     incompétente

Invitée sur les ondes de France Inter mardi 12 avril 2022, Marine Le Pen a confondu l’Algérie et la Tunisie.

Au second tour de la présidentielle avec le score de 41,40%, Marine Le Pen pourrait être la prochaine présidente de la Cinquième République… Un quinquennat hypothétique durant lequel la candidate du Rassemblement national entend bien dire aux femmes musulmanes de France comment elles doivent s’habiller…

Une contravention pour le port du voile

En effet, Marine Le Pen a fait savoir qu’elle comptait interdire le port du voile dans le cas où elle accéderait à l’Élysée.  « Si on porte le voile, on aura une contravention de la même manière qu’il est interdit de ne pas mettre sa ceinture de sécurité (en voiture. C’est tout à fait applicable », a-t-elle déclaré le 7 avril dernier sur les ondes de RTL.

Invitée sur France Inter le 12 avril dernier, Marine Le Pen est revenue sur son projet de loi qui consiste à interdire le port du voile en France. « On serait le seul pays à interdire le voile aux femmes dans la rue, dans le métro… », a souligné la journaliste Léa Salamé qui ne s’attendait probablement à ce que son interlocutrice réponde en étant aussi à côté de la plaque…

Quand Bourguiba arrache le voile aux algériennes…

« Bah non, excusez-moi, mais Bourguiba avait interdit le voile en Algérie », a donc rétorqué Marine Le Pen. Manque de chance pour la candidate à l’élection présidentielle, Habib Bourguiba, était le chef d’État de la Tunisie (et non de l’Algérie) entre 1957 et 1987… et contrairement à ce qu’elle a affirmé, il n’a jamais interdit le voile dans la rue en Tunisie…

De grossières erreurs qui ont évidemment fait réagir sur la Toile ! En effet, sur Twitter, les internautes n’ont pas manqué de se moquer des lacunes de géopolitique de Marine Le Pen. « Quelle pauvre nulle ignare », « Quelle ignorance, retourne à l’école », « Elle est tellement incompétente qu’elle confond l’Algérie et la Tunisie », peut-on lire sur le réseau social… Ça fait mal

Lorsque l’extrême-droite arrive au pouvoir, les valeurs démocratiques, la séparation des pouvoirs et les droits des minorités sont ses premières victimes. Et il n’est pas possible de construire une Europe moderne, progressiste et ouverte avec des populistes et des nationalistes. L’histoire de l’Europe l’a déjà démontré. Je fais le vœu que cette histoire-là ne se répète pas.

PACIFISTE À TOUT PRIX !

D’après le « Canard enchainé » du 27/04/2022, le Monde investit dans l’armement.

Tant mieux, car on n’a jamais tant œuvré pour la paix en préparant la guerre aussi passionnément.

Les chiffres de 2021 viennent de tomber (établis par le Spiri, l’institut international de recherche sur la paix de Stockholm) : pour la première fois, les dépenses mondiales d’armement ont franchi les 2000 milliards de dollars.

Premiers, comme toujours les Américains, avec 801 milliards, soit plus du tiers à eux seuls. Puis la Chine, l’Inde, le Royaume-Uni, la Russie, et la France qui tient toujours son rang.

Tout ça n’est qu’un début : la guerre en Ukraine, les « tensions régionales », (mer de Chine, Méditerranée orientale, frontière indo-pakistanaise), la montée de la menace chinoise, vont faire grimper vertigineusement les dépenses. Ce qui sera forcément bénéfique pour la recherche et le développement, à l’origine de toutes les innovations qui nous rendent la vie si facile.

N’oublions pas que l’énergie nucléaire verte venait en droite ligne de la bombe atomique.

Pour préserver la paix et cajoler la terreur planétaire, les grandes armées du monde s’échinent à produire à grande vitesse de nouvelles armes hypersophistiquées, comme les missiles et planteurs hypersoniques créés dans plein de laboratoires.

Reste à savoir si l’an prochain on fera mieux pour préserver la paix. J’en doute !

Comme le disait un sage : « Si son credo de paix et de survie passe par les guerres, l’homme finira par disparaître. »     

Par Mustapha Bouhaddar, (France) pour Maghreb Canada Express, Vol. XX, N°05 , page 10, MOIS DE MAI 2022 .

LIRE L’ÉDITION DU MOIS DE MAI 2022

Maghreb Canada Express