Mali / Belhalloumi : L’Islam est innocent !

Par Belhaloumi Abdelrhani
BelhalloumiUne lecture objective et lucide des faits au Mali montre que l’islam est innocent, malgré les tenants de la pensée dominante qui l’impliquent.On ne peut qualifier l’intervention de la France de « ruée vers l’Afrique, nouvelle version », ni parler de résurgence « du syndrome de Fachoda en France » face à l’influence chinoise grandissante sur les pays francophones en Afrique. Il n’en demeure pas moins, qu’il s’agit d’une opération pas cohérente d’un pays qualifié par les Anglais de ‘bombe à retardement économique pour la zone euro ‘.
Le Mali n’est pas non plus le théâtre d’affrontements entre « l’islam radical» et «le christianisme radical», «la laïcité radicale» ou «la démocratie radicale». Il y’ a certes des radicaux laïcs, des radicaux religieux et politiques qui prennent les différentes sociétés en otage. Mais de là à s’en prendre à l’islam en l’associant à des actes horribles, est une manoeuvre et une approche radicales et pas innocentes. Surtout que les publics occidentaux respectables sont, en général, mal informés sur l’Afrique et l’Islam*.
Et les discussions sur le Nouvel ordre mondial de l’information et de la communication (NOMIC) l’ont bien montré depuis 1970.
La représentation de l’Afrique et de l’islam dans les médias occidentaux est mauvaise. Les explications et les mises en contexte de l’information à propos de l’Afrique et de l’Islam sont insuffisantes. D’où cette mauvaise représentation teintée de préjugés post-coloniaux, et souvent influencée par les discours populistes de l’extrême droite, ou des néo-conservateurs.
Et quand la France a décidé d’intervenir militairement au Mali, les Africains négociaient avec les groupes armés qui occupaient le Nord du Mali, tout en excluant le groupe terroriste Aqmi. Pourquoi , alors, ne pas laisser l’Afrique appliquer la même démarche qu’en Europe face au terrorisme ** : la négociation ?.
La France et l’Espagne ont négocié avec le groupe terroriste basque ETA militaire. La France a négocié avec les farcs colombiens pour la libération de certains otages. Les Anglais sont même fiers d’avoir négocié avec l’IRA… Pourquoi discute-on avec les groupes armés au Kivu (Est du Congo), malgré les atrocités commises par eux, les viols et les cohortes de réfugiés ?, La France est un pays démocratique qui connaît une crise économique grave. Il ne pourra ni reconstruire le Mali, ni l’aider économiquement ni faire face à l’ennemi invisible qu’il combat, à long terme.
Maintenant, la France est perçue par les Africains comme une puissance régionale n’ayant pas les moyens de sa politique. Et la question que se posent les observateurs de l’Afrique est la suivante : La France a-t-elle la capacité de garantir la paix au Mali, contenir les extrêmes, éradiquer le terrorisme, subvenir aux besoins des réfugiés, rassurer les Français du Mali, poursuivre les auteurs d’exactions au sein des militaires, effacer la dette malienne, faciliter le jugement des multinationales accusées d’esclavage et être à l’écoute de la population africaine, souveraine chez elle ? En tout cas l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch a fait part d’informations concernant de graves exactions commises par les forces de sécurité maliennes à l’encontre de civils Touareg et Arabes assimilés aux insurgés. Et donc, les Maliens doivent pouvoir déposer plainte au TPI.
En Allemagne par exemple, au cours de la révolution pacifique et la transition vers l’unité de novembre 1989 à septembre 1990, les magistrats de l’ancienne RFA ont enquêté sur les crimes commis en RDA de Eric Honeckere. Et je termine en espérant que les 15 conflits africains connaîtront une fin rapide, afin de transcender les séquelles du passé douloureux en Afrique. Et c’est en contribuant à la paix et la prospérité de l’Afrique que l’Europe ‘Prix Nobel de la paix’ aura une crédibilité au sein de la population africaine.

Repères :

* Alors que des extrémistes ont introduit le terme islam + iste (islam terrroriste), terme utilsé des millions de fois par jour et qui qui mêle l’islam, religion de paix et les musulmans au terrorisme D’autre extrémistes ont répondu par le terme: christainn+iste (christinnisme + terroriste). Terme qui même le christiannise , religion de paix et les chrétiens au terrorisme. Puis, les termes démmoctrat+ iste, Laïci +ste, croisad+ iste et d’autres sales termes , tels que « christianno-fascistes » en parlant du massacre de Srebrinica,. Bref, tous des termes à bannir, puisqu’ils mettent à mal la cohésion sociale et le respect de l’autre. [Pour les terroristes au Nord Mali, il s’agit actuellement d’une guerre entre christiannistes français et islamistes au Mali pour le contrôle de l’or malien et l’uranium nigérien, et au Moyen Orient il s’agit d’une guerre entre juifitistes et islamistes…]. Il faut savoir que les malheurs des musulmans de par le monde, de leurs enfants de leurs aînés de leurs hommes d’affaire, de leurs scientifiques, trouvent leur origine dans le terme qui mêle l’islam à la violence aveugle. D’ailleurs, madame Lady Warsi, politicienne anglaise, explique clairement les dessous de la haine des musulmans dans the Times du 24/01/2013 à la page 14.

**En revanche, si on recense plus de 100 définitions du mot « terrorisme » , aucune n’est inscrite dans le droit international ou acceptée par l’ONU. Un consensus sur la signification du concept situe le terrorisme quelque part entre un acte de guerre en temps de paix et un crime de guerre commis par un organisme non étatique.