Afin que l’attente du Dreamliner ne devienne pas un cauchemar : La RAM passe à l’action

RAM 20-6-12 (1)Le Boeing 787 (Dreamliner), cet avion du futur (comme son constructeur se plaisait de le qualifier) était supposé consommer 20% de moins que ses semblables, coûter 30% de moins en frais de maintenance et émettre 20% de moins en CO2. Mais rien ne laissait supposer qu’un jour, il va venir à bout de la patience de ses acquéreurs… à 100% !

Force est de constater que Boeing peine à transformer le rêve en réalité, et, une série de difficultés techniques ont obligé le constructeur à repousser les dates de livraison… Toujours plus loin dans le temps !

Le rêve est en voie de devenir un cauchemar

Et pas seulement pour le constructeur. Mais aussi pour ce club sélecte des 10 compagnies aériennes qui ont passé des commandes fermes de cet avion futuriste ! Et surtout pour bon nombre, parmi elles, qui ont décidé de surseoir à la rénovation des cabines de leur flotte destinée à être clouée au sol ou vendue !

La Royal Air Maroc (RAM) fait partie de ce club et était supposée recevoir le premier des 5 avions commandés (dont un en option) dès 2010.

Septembre 2010, Boeing fait part à la compagnie marocaine de son incapacité de respecter le calendrier de livraison . Un nouveau calendrier fut donc établi et validé par la RAM le 14 septembre 2010.

La livraison fut repoussé de 6 mois.

Mais à l’échéance de la date de livraison, un autre délai de six mois fut demandé. Et c’est ainsi que de 6 mois en six mois, le premier Dreamliner n’atterrit à l’aéroport Mohammed V qu’en juin 2012. Et encore : Ce n’était qu’un prototype en tournée mondiale.

Lors de cette escale promotionnelle, on affirma que « le premier avion arrivera vers la fin 2014, tandis que le reste est attendu entre 2015 et 2016».

C’était compter sans le sort qui s’acharne sur cet avion où les pannes électriques se succèdent: Des avions de la Japan Airlines, de United Airlines et de Qatar Airways en ont souffert. Toujours le même problème de générateur électrique et de batteries !

Du nouveau sur les lignes de l’Amérique du Nord desservies par la RAM d’ici le mois de Mai 2013

Est-ce ce problème électrique (qui laisse présager d’autres retards de livraison) qui a poussé la RAM à changer son fusil d’épaule pour satisfaire une clientèle se plaignant de plus en plus du manque de confort à l’intérieur de ses avions long-courrier  ?

Une chose est certaine : La compagnie marocaine a décidé de réaménager l’intérieur des cabines pour tous ses Boeing 767 desservants l’Amérique du nord (Montréal et New York), et ce, au plus tard d’ici le mois de mai 2013.

De source digne de foi, ce réaménagement ne fut pas décidé plus tôt justement à cause de l’attente du Dreamliner !

L’attente de 4 ans pour procéder au réaménagement s’expliquerait par le fait que Boeing n’aurait pas avisé la RAM de ce retard de livraison d’une façon claire et précise (en terme de durée) mais envoyait l’information du report au début de chaque semestre!

La RAM semble faire ses devoirs…

RAM(1)Les principaux aménagements prévus sur les Boeing 767 concernent :

  •  Le revêtement de la totalité des sièges économiques et ‘’classe affaire’’ en cuir,
  • Des sièges plus spacieux avec des écrans individuels offrant des films, des infos, des documentaires, des jeux…
  • L’amélioration de la qualité des repas;
  • L’installation de nouvelles toilettes.

Le premier avion de cette série est déjà en opération. Il a effectué son premier vol Casablanca – Montréal (Aller-retour) le 5 mars dernier.

Certains passagers doivent-ils faire leurs devoirs, eux aussi ?

Durant l’un de ces premiers vols, un petit enfant criait à crever les tympans de sa pauvre maman.

Celle-ci, pour le calmer, lui donna sa fourchette qu’il semblait convoiter. Et l’enfant de se mettre à poignarder l’écran individuel qu’il avait devant lui… Peut-être pour embrocher Tom qui n’a pas pu être à la hauteur devant Jerry !

Une hôtesse de l’air qui fut au mauvais moment et au mauvais endroit, attira l’attention de la maman sur le massacre. Et Celle-ci de lui répondre en fronçant les sourcils : ‘’Mais voyons donc ! Ce n’est qu’un enfant!’’

Bah, passons !

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessous, les ingénieurs de Boeing ont résolu le problème des écrans individuels pour les premières rangers en leur appliquant un bras pivotant et escamotable.

Un autre ‘’Ce n’est qu’un enfant’’ (visiblement anti dessins animés et anti-jeux vidéos) avait pris quant à lui ce bras pour une balançoire et… Bonjour les dégâts !

Comme cet enfant est quelqu’un de bien intégré dans la société canadienne (côté embonpoint), la goupille d’arrêt céda. Résultat ? Au simple poids de l’avant bras, l’écran pivote et atterrit sur la jambe du voyageur !

Et, si la tendance se maintient, les cabines rénovées vont aller rejoindre le Dreamliner sous peu pour amplifier le cauchemar  de certains !

Bon voyage l’été prochain !

______________________

Par Abderrahman El Fouladi.